Rugby - AFS - Rassie Erasmus suspendu deux mois pour avoir critiqué des arbitres

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour avoir critiqué des arbitres lors de la tournée des Lions britanniques et irlandais, Rassie Erasmus, le directeur du rugby sud-africain, a été suspendu deux mois, mercredi. Lors de la tournée des Lions britanniques et irlandais en Afrique du Sud cet été, Rassie Erasmus, le directeur du rugby sud-africain, s'était montré critique envers le corps d'arbitrage, qui avait officié lors du premier test-match, perdu par les Springboks (22-17). Il s'était exprimé dans une vidéo, de plus d'une heure, qui, selon ses dires, aurait seulement dû être vue par la Fédération internationale (World Rugby) et Nic Berry, l'arbitre du match en question. Mais la vidéo s'était retrouvé sur internet et avait ensuite circulé. lire aussi Erasmus dans le collimateur de World Rugby Le comité indépendant qui s'est chargé de la procédure disciplinaire a découvert que Rassie Erasmus avait fait savoir à Berry qu'il ferait une vidéo, à moins que ce dernier accepte de le rencontrer. Le dirigeant sud-africain a été reconnu coupable d'avoir tenu des propos « injurieux, insultants et/ou offensants » envers les arbitres. Erasmus va faire appel Pour cela, il a écopé d'une suspension de deux mois, avec effet immédiat. Ce qui n'affectera pas trop les Springboks, qui joueront samedi contre l'Angleterre leur dernier test-match de la tournée d'automne. Ils ne devraient ensuite plus jouer avant le mois de juillet 2022. Erasmus a déjà fait savoir qu'il allait faire appel de sa suspension. La Fédération sud-africaine a, elle, écopé d'une amende de 20 000 livres (près de 24 000 euros). Elle a également annoncé qu'elle ferait appel. lire aussi Erasmus, le twitto pyromane

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles