Rugby - AFS - La sous-représentation des joueurs noirs dans le Super Rugby sud-africain crée le malaise

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Un an après le sacre des Springboks à la Coupe du monde, le président de la Fédération sud-africaine a alerté les provinces que la représentation des joueurs noirs n'était pas suffisante. L'Afrique du Sud a fait de l'augmentation des joueurs de couleurs dans ses équipes son cheval de bataille depuis trois ans. Un an jour pour jour après la victoire des Springboks au Mondial 2019, le président de la fédération sud-africaine de rugby, Mark Alexander, a accusé ce lundi certaines des sept équipes engagées dans la version nationale du Super Rugby de faire débuter trop de joueurs blancs. Dans une lettre adressée aux équipes, il souligne que les Pumas de Mbombela, ville du nord-est, n'ont fait démarrer que deux joueurs noirs lors du match contre les Stormers le mois dernier. Alexander explique aussi qu'il ne parvient pas à justifier auprès du ministre des Sports, Nathi Mthethwa, pourquoi tous les entraîneurs sont blancs dans le Super Rugby Unlocked, Championnat entre équipes sud-africaines mis en place pour remplacer le Super Rugby qui regroupe les meilleures franchises de l'hémisphère Sud. Mark Alexander, président de la SARU « Ce n'est pas parce que nous vivons une époque sans précédent que nos objectifs de changement doivent être restreints » « La victoire lors de la Coupe du monde n'accorde pas un passe-droit aux réfractaires au changement (pour plus de diversité raciale). C'est même l'inverse », a-t-il martelé, en y voyant une preuve que « l'excuse » selon laquelle les joueurs noirs étaient moins performants que les blancs n'était pas recevable. « Ce n'est pas parce que nous vivons une époque sans précédent que nos objectifs de changement doivent être restreints », avertit Alexander. Sous l'apartheid, la ségrégation raciale était aussi la règle dans le rugby. L'équipe nationale n'a fait jouer que des joueurs blancs pendant 90 ans, jusqu'à ce qu'Errol Tobias soit sélectionné pour un match contre l'Irlande, le 30 mai 1981, au Cap.