Rugby - ANG - Angleterre : les féminines et les équipes de 7 victimes des restrictions budgétaires ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

Pour réduire ses dépenses face à la crise du coronavirus, la Fédération anglaise devrait revoir à la baisse le nombre de contrats - et leur niveau de rémunération - concernant son équipe féminine et de celles du rugby à 7. Au début du mois de juillet, Bill Sweeney, directeur exécutif de la Fédération anglaise (RFU), avait annoncé un plan de coupes budgétaires drastiques pour faire face à la crise du coronavirus. Un plan qui prévoyait notamment la suppression de 139 postes (sur 594) et des réductions de salaires pour les restants, alors que la RFU budgétait 107 millions de livres (environ 118 millions d'euros) de pertes à cause de la crise du coronavirus qui a notamment entraîné la fermeture de Twickenham, machine à cash de la Fédération. Dans un document que s'est procuré The Guardian, la RFU détaille ses coupes dans la masse salariale. Et le nombre de postes supprimés grimperait en fait à 169. Le secteur le plus durement touché serait celui qui travaille au développement du rugby dans le pays, avec 130 employés maintenus, sur les 234. Parmi les autres victimes figurent le XV de la Rose féminin et les équipes masculine et féminine de 7. À ce jour, la RFU cumule dans ces trois équipes 58 contrats fédéraux. Un chiffre qui tomberait à 30 selon le document dévoilé par The Guardian. Les septistes seraient les plus nombreux à ne pas voir leurs contrats - qui arrivent à échéance fin août - reconduits, d'autant que le circuit mondial ne reprendra pas avant 2021. Pour les contrats reconduits, les propositions salariales devraient être en outre réduites de 25 %. Rappelons que les deux équipes de sept sont qualifiées pour les JO de Tokyo qui auront lieu dans un an tandis que les filles du XV participeront à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande en septembre et octobre 2021.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi