Rugby - ARG - Des travaux d'intérêt général pour Matera et deux internationaux argentins suite aux tweets racistes

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'UAR, la Fédération argentine de rugby, a communiqué les résultats de son enquête et ses sanctions suite aux parutions racistes de certains de ses joueurs sur les réseaux sociaux. L'UAR (Fédération argentine de rugby) a terminé son enquête concernant les publications racistes, xénophobes et discriminatoires, datant de plusieurs années, de certains de ses joueurs phares sur les réseaux sociaux et qui ont déclenché une polémique énorme le 1er décembre dernier, en plein Rugby Championship. À l'issue d'une procédure de près d'un mois, l'institution sud-américaine a estimé que les Pumas en question, à savoir le capitaine Pablo Matera, le deuxième-ligne Guido Petti et le talonneur Santiago Socino, devraient se soumettre à plusieurs formes de travaux d'intérêt général imaginé par la commission de discipline.

Dans son communiqué officiel, après avoir recueilli les témoignages des intéressés, de leurs entraîneurs et des principaux témoins, la commission de discipline indique que la prescription existe, étant donné le temps écoulé depuis les faits. Pour mémoire, entre 2011 et 2013, les trois hommes avaient posté des tweets particulièrement racistes. L'institution chargée de réfléchir à une sanction déclare néanmoins : « que les dommages causés et reconnus par les joueurs eux-mêmes, devaient être réparés. » À l'unanimité, les dirigeants de la fédération ont donc choisi de suivre les préconisations de la commission de discipline en ratifiant « la condamnation catégorique de toutes les expressions racistes, xénophobes et discriminatoires. » Elle fera en sorte, par l'éducation, d'éviter que ce type de comportements se répète et mettra en place une législation pour sanctionner ce genre de dérives. Le communiqué précise que ces règles ne s'appliqueront pas dans le cas présent, toujours en raison de l'antériorité des faits. Les joueurs intégrés à un programme éducatif Quant aux conditions de rappels de Matera, Petti et Socino en équipe d'Argentine, les trois joueurs devront suivre 6h de cours dont l'objet sera de leur faire prendre conscience de l'origine des préjugés déballés sur Twitter, leur gravité et leurs conséquences. Ils seront aussi formés pour participer au programme Rugby 2030 : « Stéréotypes et préjugés discriminatoires », vers une nouvelle culture. Ils enregistreront un contenu vidéo éducatif qui servira d'outil pédagogique à destination des joueurs. Ils devront également passer deux jours chacun avec les autres joueurs participant au cours qui sera mis en place. Toujours dans son communiqué, le comité directeur de l'UAR affirme qu'il veillera à la bonne réalisation de ces travaux de réhabilitation avant de statuer sur une nouvelle éligibilité des trois hommes au sein des Pumas et, concernant Pablo Matera, pour prétendre au brassard de capitaine de la sélection. lire aussi Pablo Matera : « J'ai indirectement offensé et humilié beaucoup de personnes » Au moment où a éclaté l'affaire, l'UAR avait immédiatement suspendu les trois joueurs dont les tweets avaient été exhumés au pays, en représailles à un hommage jugé trop timide de la part des Pumas suite au décès de Diego Maradona. De retour en France où il évolue pour le Stade Français, Pablo Matera avait, pour sa part, fait acte de contrition, dans ces colonnes, le 21 décembre dernier.