Rugby - CE - ASM - Clermont : Rougerie, Penaud, Stanley... la vie sans Wesley Fofana

L'Equipe.fr

Gravement blessé en janvier, Wesley Fofana ne jouera plus cette saison. Pour affronter le Leinster, dimanche en demi-finale de Coupe d'Europe (16h00), Franck Azéma a plusieurs options pour le remplacer et accompagner Rémi Lamerat au centre. Le 21 janvier dernier, lors de son dernier match de la phase de poules, face à Exeter, Clermont perdait Wesley Fofana. Sur une action anodine, le trois-quarts centre s'était effondré, victime d'une rupture du tendon d'Achille. Le verdict était sans appel : pas de Tournoi avec les Bleus dans la foulée et saison terminée avec l'ASM. Depuis, le joueur a retrouvé le sourire et poursuit sa rééducation. Quant à Franck Azéma et son staff, ils ont dû repenser leur paire de centres, la doublette Fofana-Lamerat étant "programmée" pour les grosses échéances. Le second, également installé en équipe de France, est resté un titulaire indiscutable. La preuve : après une longue absence pour jouer avec les Bleus dans le Tournoi puis récupérer, il a retrouvé sa place pour le quart de finale de Coupe d'Europe contre Toulon (29-9). Il sera reconduit dimanche face au Leinster en demies, mais qui l'accompagnera ? Trois possibilités: Aurélien Rougerie, Damian Penaud et Benson Stanley, qui se sont partagés le temps de jeu depuis trois mois. La tendance est en faveur du premier.Rougerie, ce roc d'ArvernesRougerie, l'atout expérience Aurélien Rougerie devrait débuter au centre dimanche après-midi contre le Leinster. À 36 ans, il semble vivre une deuxième jeunesse, à tel point qu'il a décidé de prolonger pour une saison supplémentaire, lui qui a débuté avec l'ASM en 1999. On parle d'un joueur qui a dépassé la barre des 400 matches avec l'ASM, alors son expérience des grands rendez-vous parle pour lui, du haut de ses 69 matches de Coupe d'Europe. C'est d'ailleurs lui qui a été choisi par Franck Azéma pour le choc contre Toulon en quart de finale. Ailier de formation, il n'a cessé de faire évoluer son jeu pour devenir une véritable tour de contrôle dans la ligne arrière clermontoise. Il a gardé sa puissance et ses jambes mais sait aussi faire jouer autour de lui et défendre avec robustesse. Le tout avec un mental frais et une envie toujours débordante.Penaud, l'heure du grand rendez-vous ? Face à Toulon, en quart de finale, la solution Rougerie s'imposait pour faire face aux massifs Nonu et Bastareaud, dans un match qui a longtemps tourné à l'affrontement physique au centre du terrain. Mais en face, dimanche, la paire Henshaw-Ringrose n'aura pas le même profil et sera plus mobile, au cœur d'une province du Leinster qui n'hésite pas à envoyer du jeu. Dans cette optique, associer Rémi Lamerat à Damian Penaud peut se justifier. L'espoir de 20 ans, fils d'Alain, a profité des blessures et des fenêtres internationales pour étaler tout son potentiel ces dernières semaines avec sa vitesse et son punch. On le voit dans le graphique ci-dessus, il joue beaucoup en ce moment et confirme sortie après sortie qu'il est taillé pour le haut niveau. Son entrée en fin de match contre Toulon en quart de finale, avec un essai à la clé, a convaincu les derniers sceptiques. Mais n'est-il pas trop risqué de le lancer d'entrée sur un tel rendez-vous ? À son débit restent son inexpérience et un jeu au pied encore défaillant, ce qui peut être un vrai fardeau en demi-finale de Coupe d'Europe.Stanley, l'option défensive ? Toujours là, Benson Stanley. Habitué à vivre dans l'ombre dans un secteur où la concurrence est rude, le Néo-Zélandais déçoit rarement quand on fait appel à lui, ce qui est très fréquent depuis son arrivée en Auvergne en 2012, avec plus de 100 matches à son compteur en 5 saisons. Agressif au duel ballon en mains, il n'hésite pas à aller au contact. Il entretient surtout une réputation de roc défensif et cela peut servir face aux offensives du Leinster. Ajoutez-y son expérience (32 ans, 3 sélections avec les All Blacks) et un état d'esprit exemplaire malgré un rôle de doublure et vous avez les arguments d'un potentiel titulaire en demi-finale de Coupe d'Europe. Mais il a le même profil que Rémi Lamerat, ce qui pose un souci de complémentarité, et son indiscipline ne plaide pas forcément pour lui. La réponse officielle sera connue samedi avec l'annonce de la composition de Clermont.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages