Rugby - CE - ASM-Leinster - Clermont-Leinster : un duel de charnières

L'Equipe.fr

Le choc entre Clermont et le Leinster, ce dimanche (16h00), en demi-finale de la Coupe d'Europe, va mettre aux prises deux charnières de très haut niveau, aux profils différents. Parra-Lopez vs McGrath-Sexton, qui va prendre le dessus ? Il y a ceux qui vont se retrouver et ceux qui vont se découvrir, dimanche à Lyon, lors d'un Clermont-Leinster brûlant. Le 25 février dernier, Camille Lopez et Jonathan Sexton étaient face à face à l'ouverture dans un Irlande-France pluvieux à Dublin, qui avait clairement tourné à l'avantage du second. Morgan Parra et Luke McGrath ne se sont jamais affrontés, le demi de mêlée irlandais perçant au plus haut niveau cette saison, à 24 ans. Le tout formera l'axe d'une demi-finale de Coupe d'Europe où les quatre larrons auront les clés d'un match qui s'annonce rythmé et intense.La compo de ClermontLa compo du Leinster Il faut dire qu'ils sont aux commandes de deux équipes tournées vers le jeu et l'offensive. À Clermont, Morgan Parra, sa vitesse d'exécution et sa vision du jeu, et Camille Lopez, friand de duels et de jeu autour de lui, ont réellement confirmé leur complémentarité cette saison, le demi d'ouverture s'étant libéré du poids de la concurrence de Brock James. Ils auront en face d'eux le pragmatisme et le sang froid de Jonathan Sexton, parfait régulateur des intentions offensives du Leinster, et les jambes de feu et l'explosivité de Luke McGrath.McGrath, la révélation du Leinster cette saison Ce dernier, poli à l'académie du Leinster, a eu le temps de grandir dans l'ombre d'Eoin Reddan et Isaac Boss, partis à la retraite l'été dernier. Le moment de s'affirmer pour ce demi de mêlée, qui a su saisir sa chance avec aplomb : il a été titulaire pour les sept matches du Leinster en Coupe d'Europe cette saison et a joué 14 rencontres de Ligue Celte, reléguant le Néo-Zélandais Jamison Gibson-Park sur le banc. Il a même découvert la sélection irlandaise cette saison, entrant en fin de match contre l'Angleterre en clôture du dernier Tournoi. Pas un cadeau mais il s'en est très bien sorti malgré la tension. Son gabarit de poche (1,75m, 84 kilos) ne l'empêche pas de partir au ras derrière ses avants. Il compense avec une gestuelle très propre et une sacrée pointe de vitesse. Et il a un très bon jeu au pied. Cela lui fait un point commun avec Morgan Parra, pour qui tout est allé beaucoup plus vite. À 28 ans, il a déjà plus de 10 ans au plus haut niveau à son actif et 67 sélections en équipe de France, même s'il ne fait pas partie des plans de Guy Novès. «C'est l'un des meilleurs au monde à son poste, a affirmé McGrath cette semaine. Il est devenu le talisman de Clermont, c'est lui qui décide du rythme et choisit le moment pour accélérer. Il a tous les atouts d'un excellent demi de mêlée. Se retrouver face à lui, c'est un énorme challenge pour moi.» Vu son ascension, on devrait bientôt lire la même chose à propos de Luke McGrath.La machine Sexton vs l'ambitieux Lopez Dans nos colonnes, vendredi, Jonathan Sexton a joué le même registre du compliment à propos de son vis-à-vis Camille Lopez : «Il fait partie des meilleurs 10 en Europe. Il a beaucoup de cordes à son arc. Son jeu de passes mais aussi son jeu au pied offensif, qu'il soit long ou court. C'est un joueur clé qui peut nous rendre la vie difficile.» Le demi d'ouverture de Clermont et de l'équipe de France s'est parfaitement fondu dans des systèmes de jeu ambitieux et a réalisé de vrais progrès en défense et dans le jeu au pied d'occupation.Mais on l'a vu en Irlande en février dernier, Sexton est encore un niveau au-dessus. Parfait animateur, très bon au pied et excellent buteur, il est une référence mondiale à son poste, lui qui sera très probablement aux commandes des Lions Britanniques cet été en Nouvelle-Zélande. Il aime moins se frotter à la ligne d'avantage, reste plus en retrait, mais toujours avec la même régularité dans son rôle. Une machine et une «muraille de certitudes», comme le disait Brian O'Driscoll. Ebranler sa confiance serait un grand pas vers la finale pour les Clermontois. Et un bon moyen pour Camille Lopez de prendre sa revanche, deux mois après la parfaite partition de Sexton à l'Aviva Stadium. Sacrée mission !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages