Rugby - Bleues - Annick Hayraud : « Déçue mais pas résignée » par la défaite des Bleues

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après la nouvelle défaite des Bleues, renversées en fin de match par les Anglaises à Twickenham (25-23) ce samedi, la manager Annick Hayraud balançait entre plusieurs sentiments. « Vous avez dû passer par toutes les émotions pendant le match. Quel est votre sentiment final ?
Surtout de la déception. Quand on a autant de points d'avance, on doit être capable de gagner. On voit qu'on n'est pas assez matures. Donc je suis déçue mais pas résignée. Aujourd'hui, on a prouvé qu'on avait certaines valeurs, les filles se sont envoyées très fort, on a eu une conquête performante, on a vu des signes intéressants au niveau du jeu. À chaud, j'ai envie de dire qu'on a vu du beau rugby. Mais malheureusement, dès qu'on sort du cadre, contre ce type d'équipe, on le paye cash. Les Anglaises jouent bien leur jeu, elles nous provoquent jusqu'à cette dernière pénalité. On aurait dû être capable de se mettre à l'abri bien avant. lire aussi Les Bleues s'inclinent sur le fil Comment expliquer ces dix dernières minutes où vous perdez pied ? Est-ce de l'usure physique ?
Je ne suis pas sûre. Il faut que les filles travaillent plus. Dès qu'on sort du projet, on met l'équipe en danger. Aujourd'hui, c'est ce qui s'est passé. Il faut être encore plus exigeantes. Il y a le fait de travailler aux entraînements, mais il y a aussi le fait de travailler le projet, regarder des vidéos, avoir plus de compréhension du jeu. « C'est nous qui avons déjoué sur deux ou trois coups. » L'entrée de l'intégralité du banc anglais à l'heure de jeu vous a fait mal ?
Bien sûr, ils font entrer des filles qui sont plus gaillardes que nous. Mais on a aussi fait quelques changements qui étaient intéressants, d'autres un peu moins. Elles étaient dans le doute à ce moment-là, elles avaient du mal. Ça a été un choix de leur part. Mais je ne pense pas que ça a fait la différence. C'est nous qui avons déjoué sur deux ou trois coups. Mais je ne suis pas résigné. Bien sûr que c'est une défaite, bien sûr que ça fait encore mal, mais franchement, on a produit une belle qualité de jeu, on les a souvent mis en danger, on a scoré. »