Rugby - Bleues - La Fédération attend « des explications de l'exploitant du stade » après l'interruption de France-Angleterre

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La Fédération française de rugby a publié un communiqué ce vendredi soir pour expliquer qu'elle attendait « des explications de l'exploitant du stade » de Villeneuve-d'Ascq après la panne d'éclairage qui a entraîné l'arrêt de France-Angleterre et donc la nouvelle défaite des Bleues (17-15). Après l'interruption du match de l'équipe de France féminine contre l'Angleterre vendredi soir à cause d'une panne d'éclairage survenue à la 62e minute de la rencontre, la Fédération française de rugby a publié un communiqué tard dans la soirée. L'instance explique qu'elle était « dans l'attente des explications de l'exploitant du stade, responsable de la continuité d'exploitation des installations et équipements techniques de l'enceinte ». La FFR a par ailleurs tenu à préciser que « cet incident n'a en aucun cas remis en cause la sécurité des équipes et de l'ensemble de l'organisation ». Selon l'article 5.10 des règles du jeu de World Rugby, « l'arbitre a le pouvoir d'arrêter la partie à tout moment s'il considère qu'il serait dangereux de continuer ». Les Françaises auraient voulu reprendre « C'est pourquoi, après avoir constaté que le système d'éclairage sportif du stade n'était redevenu fonctionnel qu'au bout de vingt minutes d'interruption du match, l'arbitre, Madame Clara Munarini, a pris la décision d'arrêter la rencontre au moment où la panne de l'éclairage est survenue », précise le communiqué. Alors que les Bleues souhaitaient attendre quelques instants que l'éclairage revienne et que les équipes puissent disposer de 10 minutes d'échauffement pour poursuivre la rencontre, les Anglaises ont émis leur réserve, estimant qu'il y avait un risque pour la sante des joueuses. Ainsi, le score de la 62e minute (17-15 pour l'Angleterre) a été entériné.