Rugby - Bleus - Pour Anthony Jelonch (capitaine des Bleus), l'indiscipline, « c'est assez facile à rectifier »

·1 min de lecture

Reconduit en troisième ligne face aux Australiens mardi (12h00, heure française), le capitaine est revenu sur le premier test perdu à Brisbane (21-23) et la nécessité d'être moins pénalisé. La fin de match ratée à Brisbane mercredi dernier qui a coûté très cher à l'équipe de France alors qu'une première victoire en Australie depuis 1990 lui tendait les bras a semble-t-il été digérée par les Bleus. « Dans le vestiaire, on s'est tout de suite tourné vers le deuxième test (mardi midi), assure le capitaine Anthony Jelonch. Les mecs sont prêts à livrer une grande bataille après cette défaite amère. » lire aussi Même route, nouveau plan pour les Bleus Après le traditionnel entraînement du capitaine, à Melbourne, à la veille des retrouvailles, le Castrais, qui passe de 7 en 8 dans une équipe finalement peu remaniée, espère néanmoins que les leçons seront retenues. Notamment sur un autre point noir du premier test, l'indiscipline. « On n'avait pas l'habitude de faire autant de fautes, on était même équipe la moins pénalisée du Tournoi, a-t-il rappelé. Sur ce premier match, on fait quinze fautes, c'est beaucoup trop. Il y a beaucoup de fautes sur hors-jeu, au moins six ou sept. Mais ça, c'est assez facile à rectifier. On l'a travaillé avec Jérôme Garcès (ancien arbitre international aujourd'hui dans le staff de Fabien Galthié), pour que certains joueurs soient mieux placés. On va prendre un peu plus de mou mais il fait aussi garder cette défense agressive car c'est notre point fort. » Un subtil équilibre à trouver mais qui pourrait permettre au Quinze de France de moins subir et surtout de moins donner de points à l'adversaire. C'était à cause d'un hors-jeu que les Bleus avaient d'ailleurs encaissé la pénalité de la défaite dans le temps additionnel mercredi dernier.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles