Rugby - Bleus - Les explications de Fabien Galthié sur la composition du XV de France face à l'Angleterre

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le sélectionneur des Bleus a justifié plusieurs de ses choix dans le quinze de départ qui affrontera l'Angleterre ce samedi à Twickenham (17h45). Et notamment la présence du troisième-ligne Dylan Cretin et du demi d'ouverture Matthieu Jalibert. Romain Taofifenua pour épauler Paul Willemse en deuxième ligne Attention, c'est du brutal. La deuxième ligne des Bleus sera composée de Romain Taofifenua (127 kilos) et Paul Willemse (126 kilos). Du fort tonnage, de la puissance pure. Le forfait de Bernard Le Roux (blessure musculaire), hyperactif et très mobile, a dû poser quelques soucis à l'encadrement des Bleus au moment de recomposer le paquet d'avants. Mais la présence de Taofifenua n'est finalement pas si surprenante que cela. lire aussi Le quinze de départ face à l'Angleterre « On s'est posé la question. Mais Romain est avec nous depuis le début de l'histoire, depuis le début de notre aventure, avoue le sélectionneur Fabien Galthié. Il a fait quasiment toutes les séances d'entraînement, il connaît bien notre organisation. L'expérience collective est très importante à notre niveau. Swan (Rebbadj) est venu quelques fois, mais il avait dû repartir en début de stage, il avait des problèmes physiques, il n'a pas pu intégrer la préparation avec nous durant la compétition, même s'il avait été convoqué. Il a fallu arbitrer sur l'expérience collective et les profils. » Dylan Cretin plutôt qu'Anthony Jelonch ou Cameron Woki Ils étaient trois en lice pour une place. Dylan Cretin, Anthony Jelonch et Cameron Woki se disputaient le numéro 6 de la troisième ligne autour du capitaine Charles Ollivon et du numéro 8 Grégory Alldritt. Le troisième-ligne du LOU a été choisi, pour sa capacité à dominer le secteur de la touche et pour sa mobilité. lire aussi Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Fabien Galthié et Raphaël Ibanez La titularisation du Haut-Savoyard répond également à la constitution d'une deuxième-ligne très lourde et puissante. « On essaie d'équilibrer notre composition d'équipe, notamment sur les contraintes liées au combat et au domaine aérien, justifie Galthié. Dylan Cretin est très très actif et très performant dans le jeu en général. Ce n'est pas qu'un joueur de touche, il ne faut pas le catégoriser uniquement dans ce rôle-là, même s'il est très pointu dans ce secteur. C'est la recherche d'un équilibre et d'une complémentarité. » Mais si Jelonch et Woki ne sont pas titulaires, ils seront en revanche tous les deux sur le banc des remplaçants. Matthieu Jalibert plutôt que Romain Ntamack Titulaire lors des victoires en Italie et en Irlande, Matthieu Jalibert pouvait craindre pour sa place avec le retour de Romain Ntamack. Le Toulousain postulait pour le déplacement en Angleterre, après avoir effectué son retour face à Brive en Top 14 la semaine dernière. Mais c'est bien le joueur de l'UBB qui va démarrer avec les Bleus. « Matthieu est sur une dynamique, il a disputé les deux premiers matches et fait toute la préparation avec nous, répond Fabien Galthié. Il avait aussi fait les deux derniers matches de la Coupe d'automne des nations. Il a été très performant. Il répond vraiment à ce que nous pouvons attendre d'un demi d'ouverture dans notre équipe. Romain revient, il a joué un match avec Toulouse, c'était important qu'il revienne avec nous. Il y a une forme de logique par rapport à la forme du moment et l'enchaînement des matches. » lire aussi Calendrier, résultats et classement du Tournoi