Rugby - Bleus - Fabien Galthié explique ses choix pour la tournée de novembre du quinze de France

·4 min de lecture

Après avoir dévoilé une liste de 42 joueurs pour la tournée de novembre des Bleus (Argentine, Géorgie et Nouvelle-Zélande), le sélectionneur Fabien Galthié est revenu sur certains choix. Extraits. Des nouveaux venus en deuxième ligne « Thibaud Flament et Florian Verhaeghe sont vraiment nouveaux, on ne les a jamais vus dans les semaines de préparation (contrairement à Florent Vanverberghe). D'abord, ils performent en club, ils ont un profil qui nous intéresse, notamment en touche. On a envie de les voir avec nous, s'entraîner avec nous, voir comment ils répondent à notre façon de se préparer. C'est une première étape pour eux : répondre présent dans ce contexte de formatage pour affronter l'Argentine (le 6 novembre) et après on verra Thibaud Flament ? Il a débuté avec les Wasps (en Angleterre, en 2019), Pierre-Henry Broncan (aujourd'hui entraîneur de Castres) travaillait à Bath et nous l'avait signalé. Depuis, on le suit. Il s'est rapidement adapté à l'environnement toulousain (qu'il a rejoint en 2020), il répond présent. C'est un joueur en développement, qui nous semble avoir un potentiel. On est assez confiant dans notre méthode de formatage pour voir s'il peut entrer avec nous. Les deux semaines de préparation vont nous le dire. » lire aussi La liste des Bleus pour la tournée d'automne Antoine Hastoy préféré à Louis Carbonel « Les absents font toujours partie de l'aventure. Cet après-midi (lundi après-midi), on a appelé les joueurs sélectionnés mais aussi les non sélectionnés. On leur a expliqué nos choix. Louis (Carbonel) est avec nous depuis le début, mais les performances d'Antoine Hastoy lui permettent de le challenger, de passer devant dans la hiérarchie. » Macalou appelé, pas Tolofua en numéro 8 « Ce ne sont pas les mêmes profils, on s'est expliqué avec Selevasio (Tolofua). Il est en attente, il est prêt, on se rappelle qu'il reste une journée de Championnat (ce week-end avant le début du rassemblement). Macalou peut jouer à tous les postes de la troisième ligne, mais aussi à l'aile par exemple pour dépanner. Et dans certaines projections, c'est quelque chose qui peut nous intéresser. » lire aussi Le programme de la tournée d'automne des Bleus Tani Vili appelé au centre « Il y a quelques forfaits au centre, Arthur Vincent évidemment (rupture des ligaments croisés du genou) mais aussi Pierre-Louis (Barassi) qui est blessé (cheville) et n'a pas repris avec son équipe. Et on veut 42 joueurs prêts à s'entraîner à 100 %. Tani (Vili) était avec nous en Australie, on a découvert ce joueur là-bas dans notre groupe, avec de réelles aptitudes. On l'avait vu ici (à Marcoussis) en travaillant avec les moins de 20 ans il y a deux ans. » Le choix d'appeler quatre arrières (Dulin, Jaminet, Ramos et Buros) « On a fait le choix des polyvalences. Thomas Ramos peut buter et jouer 10, il l'a fait en finale avec Toulouse l'année dernière, et il l'a bien fait. Romain Buros, lui, peut jouer à l'aile. Anthony Bouthier (absent de la liste) ? Il est toujours dans le projet, j'imagine que c'est difficile à vivre pour lui mais on lui a expliqué. Il faut qu'il continue à croire en lui, en ses qualités et que tout était possible. » lire aussi Marchand, Alldritt, Jelonch, Dupont et Fickou candidats pour être capitaine des Bleus Mauvaka plutôt que Bourgarit au poste de talonneur ? « C'est un choix lié à notre méthode. Elle a évolué dans notre composition du groupe. On réfléchit d'abord à la fin du match, à quoi ressemblerait notre équipe sur les dernières minutes, où nous avons concédé cinq de nos six défaites. Il faut aller chercher tout ce qu'on peut améliorer dans ce domaine. Nous avons donc commencé par la fin pour avoir une équipe solide, notamment au niveau émotionnel, pour finir les matches. Il nous faut une équipe de finisseurs expérimentée et solide. Au poste de talonneur, Peato (Mauvaka) a une expérience considérable, il est là depuis la Coupe du monde au Japon. Il a des qualités qui nous semblent importantes pour matcher dans les dernières minutes, il a un très bon lancer (en touche), il est puissant, explosif, solide en mêlée. Il répond à cette attente-là. » lire aussi Toute l'actu du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles