Rugby - Bleus - Melvyn Jaminet, avec l'équipe de France pour la Tournée en Australie : « 2-3 jours en observation »

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'arrière de Perpignan, grand artisan de la montée en Top 14, est avec l'équipe de France en Australie. Il raconte ses premiers pas en Bleu. Quelques jours après avoir obtenu la montée en Top 14 avec son club de Perpignan (victoire 33-14 face à Biarritz), Melvyn Jaminet a appris qu'il avait de fortes chances d'être convoqué en équipe de France pour la tournée d'été en Australie. « J'ai été très surpris, mais j'ai vite relativisé » a-t-il expliqué depuis Sydney où les Bleus se préparent avant le premier test-match face aux Wallabies, programmé le 7 juillet, mais déplacé à Brisbane.
« Je vis une saison magique, à 10 000 à l'heure ! a poursuivi l'arrière de l'USAP. Les deux-trois premiers jours, j'étais plus en observation car je ne connaissais pas grand monde dans le groupe France. Mais mon intégration s'est très bien passée. Le groupe est jeune, il y a une bonne ambiance. »

Formé à Toulon, Melvyn Jaminet (21 ans) a joué trois ans en amateur, notamment à Hyères, avant d'intégrer le centre de formation de Perpignan et de s'imposer chez les Sang et Or. « À l'époque, j'étais perdu physiquement s'est remémoré l'arrière. Du coup, j'avais été mis de côté. Je ne m'amusais plus et je n'avais plus envie de m'entraîner. Je suis allé jouer dans un club de village et je me suis régalé, j'ai retrouvé le plaisir puis j'ai rejoint Perpignan et tout s'est bien passé. » Jusqu'à l'équipe de France avec en ligne de mire la Coupe du monde 2023 en France. « Oui, j'y pense forcément. Mais l'important est déjà de jouer, de prouver. C'est ce que nous a dit le staff : si on est là, ce n'est pas un hasard. » lire aussi Castaignède candidat au comité directeur de la LNR

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles