Rugby - Bleus - Le staff de l'équipe de France soumis au chômage partiel

L'Equipe.fr
L’Equipe

Selon nos informations, plusieurs membres du staff des Bleus ont été placés en chômage partiel à cause de la pandémie de coronavirus. Jusqu'ici, le sélectionneur Fabien Galthié et ses adjoints travaillaient chacun dans leur coin, en confinement. Ils s'appelaient une fois par semaine en visioconférence pour faire le point sur leurs avancées dans leurs domaines spécifiques respectifs. Ils s'accrochaient à l'infime espoir de se rendre en Argentine en juillet pour y disputer deux tests, voire à celui de superviser leurs joueurs au hasard de quelques matches de Top 14 d'ici à la fin de la saison.

Mais le Covid-19 et les restrictions drastiques qu'il engendre ont tout fichu en l'air. Le Top 14 ne rependra au mieux qu'en septembre, et la tournée chez les Pumas sera très probablement annulée. Si bien que le staff tricolore ne retrouvera ses internationaux qu'au mois d'octobre, dans le meilleur des cas, pour les tests de l'automne, la fin du Tournoi des Six Nations (France-Irlande) et, peut-être, le report de la tournée en Argentine. Pas tous au même régime Conséquence ? La FFR a décidé, selon nos informations, de mettre ses entraîneurs au chômage partiel. Pas tous. Ou pas tous selon un même régime. Certains pourraient ainsi être appelés à travailler deux ou trois jours par semaine. Le staff de la sélection féminine, ainsi que celui de France 7, comme les joueuses ou joueurs disposant de contrats fédéraux, seraient également concernés par cette mesure, dans des proportions encore à déterminer. Rappelons que tous les clubs de Top 14 ont déjà mis leurs joueurs et leurs staffs au chômage partiel depuis la mi-mars.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi