Rugby - Bleus - XV de France : Camille Lopez, question de confiance

L'Equipe.fr
Installé à l'ouverture dans ce Tournoi, Camille Lopez a convaincu Guy Novès et son staff. Malgré le retour de François Trinh-Duc, le Clermontois espère finir en beauté contre le pays de Galles, samedi (15h45). Et voir loin avec les Bleus.

Installé à l'ouverture dans ce Tournoi, Camille Lopez a convaincu Guy Novès et son staff. Malgré le retour de François Trinh-Duc, le Clermontois espère finir en beauté contre le pays de Galles, samedi (15h45). Et voir loin avec les Bleus. Camille Lopez (27 ans) va enchaîner samedi après-midi une sixième titularisation de rang avec l'équipe de France. Rappelé pendant les tests de novembre après la blessure de Trinh-Duc, il avait débuté contre les All Blacks (associé à Machenaud) avant d'enchaîner les cinq matches du Tournoi (avec Serin). Au poste de demi d'ouverture, c'est devenu une rareté en Bleu. Il y a deux ans, il avait frôlé le "Grand Chelem" mais avait laissé sa place à Jules Plisson pour le dernier match en Angleterre. On a retracé l'historique des compositions tricolores et il faut remonter aux Tournois 2010 et 2011 pour voir le même numéro 10 aux coups d'envoi, François Trinh-Duc en l'occurrence. Une association avec Serin qui tourne bien «C'est toujours positif d'enchaîner, confirmait le Clermontois jeudi à Marcoussis, juste après l'annonce de la composition d'équipe pour défier le pays de Galles. Mais je sais que ce n'est pas une fin en soi, il faut continuer à faire de bonnes performances.» C'est d'autant plus vrai à la charnière, traditionnel fusible après un match raté ces dernières années. Là, Serin et Lopez auront joué tout le Tournoi ensemble, comme Parra et Trinh-Duc en 2010, l'année du dernier Grand Chelem tricolore. «Travailler ensemble toutes ces semaines, c'est important, confirme Lopez. Sur ce Tournoi, avec Baptiste (Serin), on a vu qu'on avait beaucoup à apprendre par rapport à certaines charnières, on a réalisé le travail qu'il nous restait à faire et on a envie de progresser. Ça passe forcément par des matches de haut niveau, on grandit ensemble tous les deux.»Novès : «Il a rempli sa mission» En novembre dernier, après un match contre la Nouvelle-Zélande plombé par l'interception fatale de Beauden Barrett sur une de ses passes, le staff des Bleus voulait le revoir sur la durée. Si son manque d'alternance lui est parfois reproché, il a vu cet hiver un joueur qui s'est bien fondu dans un projet de jeu ambitieux, avec sa qualité de passes et une réelle volonté d'animer le jeu, comme il l'a fait à Clermont cette saison. «Il a rempli sa mission, il répond à ce qu'on attend de lui, a souligné Guy Novès jeudi. Le voir travailler sur la durée, c'est intéressant.» Camille Lopez a aussi pris la responsabilité du but dans ce Tournoi, avec réussite (90%) et un 8/8 précieux en Italie samedi dernier. «À Clermont, c'est une responsabilité que j'ai prise, sauf quand Morgan (Parra) joue et qu'on se partage le but selon les sensations de chacun. Je travaille mon jeu au pied tous les jours avec Xavier Sadourny (dans le staff de l'ASM), ça se passe bien en ce moment, pourvu que ça dure.» Absent du groupe de Guy Novès il y a un an et de la liste Elite en juillet dernier – «j'étais déçu car je voulais faire partie de cette équipe mais j'ai la chance d'évoluer dans un club qui m'a remis en avant» - Camille Lopez a doublé Jules Plisson, Jean-Marc Doussain et "profité" de la blessure de François Trinh-Duc pour revenir dans la peau du numéro 1. «Je ne sais pas si je me suis imposé, confie-t-il prudent, assurant ne pas voir ce retour au premier plan comme une revanche personnelle. François (Trinh-Duc) est revenu (de blessure), il est sur le banc pour le moment mais ça peut changer. Il est dans les plans des coaches depuis le début. Je vais donner le meilleur de moi-même pour garder ma place.» Sauf blessure, Camille Lopez sera en Afrique du Sud au mois de juin pour la tournée estivale. François Trinh-Duc aussi. Guy Novès a prévenu, «on en profitera pour faire jouer l'un et l'autre s'ils sont toujours au niveau.» Une «concurrence saine» comme on l'entend souvent mais qui en dira plus sur la solidité de Camille Lopez au poste.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages