Rugby - Challenge - Challenge européen : La Rochelle s'incline aux portes de la finale

L'Equipe.fr
En s'inclinant de peu face aux Anglais de Gloucester (14-16), La Rochelle ne jouera pas la première finale européenne de son histoire.

En s'inclinant de peu face aux Anglais de Gloucester (14-16), La Rochelle ne jouera pas la première finale européenne de son histoire. Le match : 14-16Leader en championnat avec neuf points d'avance sur Montpellier, La Rochelle avait rendez-vous en demi-finale de Challenge européen avec Gloucester. Et les Anglais n'étaient pas forcément un bon souvenir pour les Rochelais chez qui ils s'étaient inclinés en phase de poule, pour une des plus grosses défaites de la saison (35-14). La Rochelle avait donc raison de se méfier de son adversaire, déjà vainqueur de la compétition en 2015 et habitué de la compétition. Sans doute stressée à l'idée d'être à 80 minutes de la première finale européenne de son histoire, La Rochelle souffrait dans son début de match. Le mauvais geste de Qovu (coup de coude) après seulement sept minutes de jeu sanctionné par un carton jaune et les trois premiers points de Gloucester étaient la preuve de la nervosité qui régnait dans les rangs rochelais. Habituellement si efficaces au plaquage (91% de paquages réussis en moyenne), les Rochelais perdaient leurs duels. Un des rares incursions dans le camp anglais se terminait par une pénalité sur Botia et donnait six points d'avance à Gloucester (6-0, 18e). La partie s'équilibrait autour de la 25e minute. Levani Botia, bien présent dans les rucks, permettait à Brock James d'inscrire les premiers points de son équipe (3-6, 25e). Les Maritimes étaient même sur le point de marquer leur premier essai et une nouvelle pénalité de James ramenait les deux équipes à égalité (6-6) juste avant de rentrer au vestiaire. La deuxième mi-temps débutait sur un rythme élevé, grâce notamment au jeune Arthur Retière, omniprésent dans cette demi-finale, rentré après la blessure prématurée de Jordaan. La Rochelle dominait, mais n'arrivait pas à concrétiser et encaissait des points. Une nouvelle pénalité de Burns redonnait même l'avantage aux Anglais (6-9, 56e). Pire encore, sur un nouveau temps fort des Maritimes, la passe de Brock James était interceptée par Burns qui filait à l'essai. L'Anglais transformait son propre essai et donnait 10 points d'avance à son équipe. Après la troisième pénalité de Brock James (63e) et l'essai de Lagrange (68e), on pensait La Rochelle partie pour une folle remontée. C'était sans compter sur les (trop) nombreux échecs de l'ouvreur rochelais. Deux pénalités, une transformation et un drop manqués, soit 11 points laissés en route qui laisse La Rochelle mourir à deux petits points des Anglais. Face à une équipe qu'ils connaissaient pourtant parfaitement, La Rochelle n'a jamais réussi à se libérer et à mettre son jeu en place. Courant après le score, les échecs au pied les ont empêchés de s'imposer. L'aventure européenne s'arrête en demi-finale mais les Rochelais peuvent encore compter sur le championnat pour finir leur saison sur un titre. Le fait du match 59e minute, les deux équipes ne sont séparées que de trois points. Sur un énorme temps fort rochelais, Brock James (encore lui), décide d'envoyer le jeu au large, avec une passe sautée à destination de son ailier Gabriel Lacroix. Mais la passe est interceptée, et 90 mètres plus loin, Burns aplatit derrière les poteaux rochelais et donne 10 points d'avance à Gloucester. La Rochelle n'arrivera jamais à rattraper son retard. Le film du match

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages