Rugby - Challenge - Philippe Saint-André après la qualification de Montpellier en quarts du Challenge : « Tout le monde a envie de la jouer »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Philippe Saint-André, l'entraîneur du MHR, a apprécié le succès face à Glasgow ce vendredi soir en huitièmes de finale du Challenge (26-21). « Comment qualifier ce succès en huitième de finale ?
La bonne série continue. C'était un match de phase finale contre une belle équipe de Glasgow. On a fait de belles choses, mais il y a pas mal de déchets. On s'est compliqué la fin de match, alors que l'on aurait pu se la simplifier. lire aussi Le récit du match N'avez-vous pas été tenté de vous concentrer sur le Top 14 plutôt que sur cette Coupe d'Europe ?
J'ai posé la question aux joueurs lundi dernier. Par expérience, je sais ce que l'on peut tirer d'une telle compétition. J'ai toujours tenu, dans ma carrière d'entraîneur, par philosophie, à ne pas faire d'impasses. Et puis, sincèrement, tout le monde a envie de jouer cette compétition. N'y a-t-il pas un risque physique ?
Sans doute. Enzo Forletta a joué deux fois 80 minutes d'affilée, et il faut que l'on pense à la gestion de l'effectif. Certains auront besoin de récupérer. On mettra une équipe compétitive la semaine prochaine, mais Momo (Haouas) et Arthur (Vincent) seront par exemple en vacances. Paul (Willemse) y était cette semaine et rentrera dans le groupe. Anthony (Bouthier) a besoin de temps de jeu. Il a retrouvé des sensations. « Le travail, l'humilité, le bien vivre ensemble finissent par payer » Qu'avez-vous aimé dans ce succès ?
Il y a eu beaucoup de solidarité, on a bien défendu. On a inscrit deux essais, le deuxième sur lancement travaillé à l'entraînement, c'est de bon augure. Le MHR est-il définitivement relancé ?
On a un vestiaire qui vit bien et qui n'a rien lâché dans les moments difficiles. On est loin d'être sauvé en Top 14. Il nous reste six finales à jouer. Mais le travail, l'humilité, le bien vivre ensemble finissent par payer. » lire aussi Le tableau du Challenge Guilhem Guirado (capitaine du MHR) : « On a la chance d'être reversé en Challenge Cup après notre mauvaise entame en Coupe d'Europe, et la moindre des choses, c'est de jouer cette compétition à fond. Elle va nous permettre de hisser notre niveau de jeu. Il y avait beaucoup de rythme ce soir, et on doit pouvoir en tirer de bons enseignements pour la suite, avoir plus de rigueur pour aborder la fin du Championnat face à des équipes qui elles, jouent en Coupe d'Europe. Par ailleurs, la confiance est revenue par rapport au travail que l'on réalise, par rapport à ce que l'on vit. Tant qu'il y aura cet état d'esprit, on va pouvoir continuer à avancer. »