Rugby - Clermont - Eric de Cromières, président de Clermont, relance l'idée d'un barrage qualificatif pour la Coupe d'Europe

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dans une interview accordée au quotidien La Montagne, le président de Clermont ressuscite l'idée d'organiser des barrages pour déterminer les derniers clubs qui représenteront la France en Coupe d'Europe, la saison prochaine. Avec l'arrêt du Championnat décidé par le bureau de la LNR en concertation avec les présidents des clubs de Top 14, essentiellement à cause de l'impossibilité de jouer des matches rassemblant plus de 5000 personnes en août, on pensait que l'idée d'organiser des barrages pour déterminer les deux derniers qualifiés pour la Coupe d'Europe la saison prochaine s'était envolée. Que le bureau directeur de la Ligue déciderait entre deux, voire trois options, pour choisir les six élus : soit prendre les 6 premiers de la saison actuelle (arrêtée au soir de la 17e journée), soit les 6 mêmes qualifiés que la saison passée, soit éventuellement les 6 meilleurs des deux dernières saisons réunies (2018-2019 et 2019-2020). Mais c'était sans compter sur Éric de Cromières, le président de Clermont, qui a relancé ce samedi dans La Montagne l'éventualité de jouer des barrages juste avant le début de la saison prochaine. Pas deux, mais trois matches couperets Sauf que le boss des Jaunards, qui a sûrement vu comme tout le monde que l'organisation de deux barrages opposerait le 5e (La Rochelle) au 8e (Montpellier) et le 6e (Clermont) au 7e (Toulouse), a trouvé un stratagème pour inviter les clubs classés 3e (Racing) et 4e (Toulon) aux festivités et, accessoirement, peut-être aussi, s'éviter l'ogre toulousain dans un match couperet. « Pourquoi se concentrer sur les clubs classés de la 5e à la 8e place ?, interroge-t-il. La Rochelle est plus proche au classement du 3e, le Racing (4 points), que du 8e, Montpellier (5 points), qu'il serait censé jouer en barrages. Pourquoi ne pas inclure les 3e et 4e à ces barrages ? Le 3 contre le 8 (Racing-Montpellier), le 4 contre le 7 (Toulon-Toulouse), le 5 contre le 6 (La Rochelle-Clermont). Les trois vainqueurs seraient qualifiés et le 6e élu serait le meilleur classé des trois perdants au soir de la 17e journée. » Ce qui aurait pour effet insolite de qualifier le Racing quel que soit son résultat... Il milite aussi pour la fusion des deux saisons Dans l'esprit de De Cromières, ces trois barrages devraient se disputer juste avant le début de la saison prochaine, soit fin août (probablement à huis clos), soit tout début septembre. Le boss de l'ASM milite aussi pour une fusion des deux saisons (celle qui vient d'être arrêtée après 17 journées et la prochaine), peut-être par un système de bonus-malus qui permettrait notamment aux clubs les plus méritants de la saison 2019-2020 de partir avec un avantage lors de l'exercice suivant. Qu'en penseront la Ligue et ses homologues présidents des autres clubs ? Réponse dans quelques jours.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi