Rugby - CM 2023 - Bernard Laporte, président de la FFR, très satisfait après la première journée de visite de la délégation de World Rugby en France

L'Equipe.fr
La délégation de World Rugby, présente à Paris pour mesurer l'avancée du dossier de candidature français à la Coupe du monde 2023, a visiblement été séduite. Elle a même foulé les jardins de l'Elysée.

La délégation de World Rugby, présente à Paris pour mesurer l'avancée du dossier de candidature français à la Coupe du monde 2023, a visiblement été séduite. Elle a même foulé les jardins de l'Elysée.Le président de la Fédération Bernard Laporte a qualifié de «très, très belle» la première journée de la visite de la commission technique de World Rugby (fédération internationale), venue inspecter l'avancée du dossier de candidature français à la Coupe du monde 2023. «On a rattrapé le retard sur les dossiers des Irlandais et des Sud-Africains», a assuré Laporte à l'occasion d'un point presse donné en bord de Seine, près du pont Mirabeau. «Notre dossier est ficelé à 70%, déclarait Claude Atcher, patron de la candidature. La délégation nous a même fait comprendre qu'on était en avance sur les Japonais.» C'est flatteur pour les Français. Mais c'est surtout inquiétant pour les Nippons qui doivent organiser le Mondial 2019. «Nos amis de World Rugby ont été séduits par notre présentation, a poursuivi Laporte. Que ce soit sur le thème de la billetterie (la France a exposé une stratégie innovante et s'engage à vendre 300 000 billets en dessous de 50 euros l'unité et 800 000 sous les cent euros pièce), sur la fiscalité, sur les hospitalités, ils ont été impressionnés. La commission a ensuite été reçue au ministère des Sports puis à celui des Finances et aussi à celui de l'Intérieur. Elle a été particulièrement rassurée sur le thème de la sécurité. Nous nous appuyons sur le savoir-faire observé pour l'Euro 2016 de foot. Et puis il y a eu le cadeau royal. Serge (Simon, le vice-président de la FFR) a envoyé un SMS et dix minutes après, toute la délégation était reçue dans les jardins de l'Elysée par le Président de la République. On a même chanté une chanson. Pas lui hein, nous (rire).Le Président a témoigné de son soutien et de celui du pays à la candidature.» Cette première journée a été également marquée par la présentation du budget. Là encore, Laporte était enthousiaste : «Le cabinet d'audit Deloitte a fourni un travail considérable en un mois. Grâce à leur aide, beaucoup de grosses boîtes du CAC 40 vont nous rejoindre. Je ne peux pas encore donner les noms tant que ce n'est pas signé » La visite de la commission se poursuit ce vendredi. La France doit rendre son dossier le 1er juin.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages