Rugby - CM 2023 - Capgemini nouveau partenaire majeur de la Coupe du monde 2023

·2 min de lecture

World Rugby et la société de conseil Capgemini annoncent ce lundi la conclusion d'un contrat de partenariat autour de la Coupe du monde 2023, organisée en France. Deux ans avant le coup d'envoi de la Coupe du monde de rugby en France (8 septembre-28 octobre 2023), World Rugby accueille un troisième partenaire majeur : Capgemini. Sponsor historique du rugby, la société de conseil annonce lundi qu'elle « rejoint la famille des partenaires majeurs » de l'évènement (aux côtés de la Société Générale et de Mastercard) mais également World Rugby en tant que partenaire « transformation digitale ». Système de gestion du tournoi et transmission des résultats au programme Avec ce partenariat de trois ans, Capgemini veut d'abord faire la promotion de son expertise en technologie. « Le digital fait de plus en plus parti de l'expérience des fans mais aussi de la gestion du tournoi, explique Aiman Ezzat, le directeur général de Capgemini. C'est bien d'avoir des données, mais après se pose la question de comment on les présente et comment on y accède. » Partenaire des World Rugby Sevens Series, la société collabore déjà sur ce domaine avec la fédération internationale de rugby. « On a déjà pas mal travaillé avec World Rugby sur tout ce qui est datas, développe Thomas Hirsch, directeur de la communication externe, du digital et du sponsoring pour le groupe. Par exemple pour créer des jeux de prédiction avec des bots, utiliser l'intelligence artificielle, etc. On va développer ça avec France 2023. » Capgemini travaillera aussi sur « les systèmes de gestion du tournoi » et la « transmission des résultats », ainsi que sur le classement World Rugby masculin et féminin. Aiman Ezzat, directeur général de Capgemini. « Le rugby, c'est une histoire d'amour avec Capgemini. La Coupe du monde en France nous donne l'occasion d'y replonger de façon plus importante. » Fondé par un mécène du rugby français, Serge Kampf, disparu en 2016, Capgemini est depuis longtemps un partenaire du quinze. « Le rugby, c'est une histoire d'amour avec Capgemini, image Aiman Ezzat. La Coupe du monde en France nous donne l'occasion d'y replonger de façon plus importante. » La société, qui ne sponsorise plus de clubs français, comme elle l'a longtemps fait avec Grenoble et Biarritz, préfère désormais s'associer à des événements mondiaux. Capgemini est en effet présent dans près de 50 pays dans le monde, parmi lesquels « tous les grands pays de rugby » rappelle Aiman Ezzat (la Grande-Bretagne, l'Irlande, l'Argentine, l'Australie, la Nouvelle-Zélande...). L'organisation de la Coupe du monde 2019 au Japon et l'ouverture du rugby à de nouveaux pays ont d'ailleurs été vues d'un bon oeil par l'entreprise, qui « grandit fortement en Asie », selon Thomas Hirsch. World Rugby connaît des niveaux records d'intérêt pour des partenariats commerciaux sur ses compétitions En achetant un ticket pour associer son image à la Coupe du monde 2023, Capgemini cherche évidemment à promouvoir sa notoriété internationale. Mais inversement, la présence d'un grand groupe comme Capgemini (290 000 salariés dans le monde) dans des pays où le sport est peu développé sert aussi la popularité du rugby. « On a des gens, chez nous en Inde, qui n'est pas un grand pays de rugby et qui commencent à s'intéresser à ce sport, en faisant par exemple un tournoi de rugby contre d'autres sociétés », raconte Aiman Ezzat. Fort de ce nouveau partenariat, World Rugby assure que « la fédération internationale connaît des niveaux records d'intérêt pour des partenariats commerciaux sur ses compétitions. » Un attrait qui se manifeste également au niveau de la billetterie : un million de billets pour la Coupe du monde 2023 ont été déjà vendus dans le monde. lire aussi Toute l'actu du Rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles