Rugby - CM 2027 - Les États-Unis vont pouvoir candidater pour organiser la Coupe du monde de rugby 2027 ou 2031

·1 min de lecture

La Fédération américaine a révélé jeudi que World Rugby avait approuvé l'étude de faisabilité d'une candidature des États-Unis pour organiser la Coupe du monde 2027 ou 2031 chez les hommes, et 2029 chez les femmes, ce qui serait une première. Après le Japon en 2019, une autre nation « non-historique » du rugby mondial pourrait bientôt accueillir une Coupe du monde. Les États-Unis ont en effet franchi un pas supplémentaire vers une candidature pour organiser la compétition puisque World Rugby a approuvé l'étude de faisabilité dont faisait l'objet son projet. La Fédération internationale devrait annoncer les pays hôtes des Coupes du monde 2027 et 2031 en mai 2022, ainsi que ceux des Coupes du monde de rugby féminines 2025 et 2029.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'Australie favorite pour 2027 La Fédération américaine (USA Rugby) a déclaré que les États-Unis seraient candidats pour les tournois masculins de 2027 et 2031 et féminin de 2029. Pour 2027, l'Australie est considérée comme favorite pour organiser l'évènement, la Russie étant également candidate et l'Argentine ayant abandonné son projet. « Les prochaines étapes passionnantes ne font que commencer, en vue de la planification de la campagne », s'est félicité Ross Young, directeur général d'USA Rugby, dans un communiqué. Le rugby a connu une croissance régulière de sa popularité aux États-Unis ces dernières années avec le lancement d'une ligue professionnelle (MLR) et des test-matches organisés, comme la victoire historique de l'Irlande sur la Nouvelle-Zélande en 2016 qui s'était jouée dans le Soldier Field de Chicago à guichets fermés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles