Rugby - Commotions - Gaël Fickou (quinze de France) après les révélations de Carl Hayman sur les commotions : « On est sur la bonne voie »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Interrogé ce mercredi sur le sujet des commotions après les révélations effrayantes de l'ancien pilier néo-zélandais Carl Hayman, François Cros et Gaël Fickou ont estimé que leur sport allait dans le bon sens sur le sujet. Mardi, Carl Hayman, ancien pilier de la Nouvelle-Zélande, de Toulon ou encore de Pau, a révélé souffrir de démence et de probable encéphalopathie traumatique chronique (ECT) suite aux nombreux chocs à la tête subis pendant sa carrière. La nouvelle n'est évidemment pas passée inaperçue à Marcoussis où le quinze de France finalise sa préparation pour le premier test de la tournée d'automne face à l'Argentine (samedi à 21 h). François Cros, troisième-ligne des Bleus « Mon casque ? C'est plus une routine... C'est plus pour rassurer ma maman qu'autre chose » « C'est sûr que le sujet des commotions est sensible dans le milieu du rugby, a expliqué le troisième-ligne François Cros. Mais les choses sont mises en place pour limiter au maximum ce facteur, les règles ont été ajustées notamment sur les soutiens offensifs [...] Si je commence à me poser la question des commotions avant un plaquage... Je travaille techniquement pour ne pas avoir de questions à me poser. Si la technique est bonne, on minimise les risques. Plutôt que de se protéger avec des accessoires, travaillons plutôt sur la technique des gestes du rugby pour toujours être en sécurité. » Le Toulousain a l'habitude de jouer avec un casque. « C'est plus une routine... (Après un blanc de quelques secondes) C'est plus pour rassurer ma maman qu'autre chose (rires). » lire aussi Commotions : plus de cent joueurs de rugby vont attaquer World Rugby en justice « Il ne faut pas nier les problèmes du passé, il y a eu des K.-O. et il y en aura toujours parce que c'est un sport de combat où on ne maîtrise pas tout, a de son côté réagi le centre Gaël Fickou. Mais des règles ont été mises en place par World Rugby et elles commencent à payer je pense. On met l'accent là-dessus dans notre sport pour protéger les joueurs, il y a des cartons qui tombent chaque week-end pour des joueurs qui ne se baissent pas. On est sensibilisé à ça et je pense qu'on est sur la bonne voie là-dessus. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles