Rugby - Coronavirus - Bill Beaumont, président de World Rugby : « Une période sans précédent »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le président de World Rugby s'est exprimé sur la situation du rugby international à l'heure de l'épidémie du coronavirus. Il explique travailler avec les fédérations nationales pour trouver des solutions en cas de reports des test-matches d'été. Face à l'épidémie de coronavirus et l'arrêt des compétitions, World Rugby a communiqué via son président, Sir Bill Beaumont. L'ancien international anglais (41 sélections entre 1975 et 1982) appelle les acteurs du rugby mondial à suivre les mesures de sécurité et à faire preuve de solidarité : « C'est une période difficile et sans précédent pour notre société et notre sport. Notre responsabilité première et immédiate est d'assurer la santé et le bien-être de la famille du rugby mondiale et de supporter tous ensemble celles et ceux dans le besoin. » Bill Beaumont, président de World Rugby « Nous envisageons des moyens d'optimiser le calendrier » Beaumont s'est également exprimé sur la réunion par visioconférence effectuée lundi soir avec les dirigeants des fédérations des nations majeures (six nations du Nord, quatre nations du Sud, le Japon et les Fidji) pour évaluer les pertes économiques et réfléchir à un nouveau calendrier pour disputer les matchs qui risquent un report, comme la tournée des Bleus en Argentine par exemple, avec des tests initialement prévu les 4 et 11 juillet. Bernard Laporte, président de la FFR : « La meilleure solution, c'est d'organiser des tests en novembre » « Nous examinons attentivement la planification de scénarios pour les internationaux prévus en juillet, si un tel plan était nécessaire, tout en envisageant des moyens d'optimiser le calendrier des compétitions internationales pour tous lorsqu'il sera sûr et approprié de reprendre les activités liées au rugby (...) Nous travaillerons en partenariat étroit avec les principales parties prenantes pour examiner les décisions appropriées. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi