Rugby - Coronavirus - Coronavirus : Siya Kolisi étend son action humanitaire

L'Equipe.fr
L’Equipe

Siya Kolisi, le capitaine des Springboks, récents champions du monde, s'investit de plus en plus dans la cause humanitaire, durant la pandémie de coronavirus. Le 2 novembre, Siya Kolisi avait été le premier à soulever le William Webb Ellis Trophy, après la victoire de l'Afrique du Sud en finale de la Coupe du monde face à l'Angleterre (32-12). Six mois plus tard, le capitaine des Springboks livre un autre combat : venir en aide à ses compatriotes frappés par la pandémie de coronavirus ou les conséquences de cette dernière. Il y a quelques semaines, Kolisi s'était rendu à Zwide, le township de Port Elizabeth, là où il a grandi, pour y distribuer 500 repas aux familles les plus démunies, en compagnie de Rachel, son épouse, et de membres de la Fondation Kolisi, récemment créée. Depuis, le troisième-ligne des Stormers (US Open) et des Boks a étendu son action humanitaire à toute l'Afrique du Sud. Siya Kolisi, capitaine de l'Afrique du Sud « J'ai vu des gens utilisant l'eau du bord de la route ou celle que boivent les animaux » « Beaucoup de personnes souffrent de la faim, a raconté Kolisi. En fait, il y en avait déjà beaucoup avant la pandémie. Mais les personnes qui ont perdu leur travail ou qui étaient sans travail ne peuvent même pas obtenir le peu de nourriture qu'elles avaient auparavant. » Jeudi, le Trésor national avait annoncé que sept millions de personnes supplémentaires allaient perdre leur emploi. Siya Kolisi, la dévotion arc-en-ciel « Nous essayons d'aider là où nous pouvons, a poursuivi le Sud-africain. En particulier dans le township où c'est vraiment difficile parce que les gens n'ont pas de terre à cultiver. Ensuite, dans les zones rurales, où les gens peuvent avoir des terres, mais ils n'ont pas accès à l'eau. » De par ses fonctions au sein de sa fondation, Kolisi est autorisé à voyager dans le pays. Il a été le témoin de scènes dures, bouleversantes. « Je pensais que je savais ce qu'était la peine, jusqu'à ce que je me rende au Limpopo (une province du nord-est de l'Afrique du Sud), où j'ai vu des gens utilisant l'eau du bord de la route ou celle que les animaux boivent, a-t-il raconté. J'ai vu un petit enfant se baigner dans cette eau. C'était vraiment pénible à regarder. » Ce week-end, Kolisi retournera à Zwide. Outre les dons de nourriture, sa fondation a également distribué des masques et des désinfectants pour le personnel soignant. Et elle vient aussi en aide à des enfants d'une école du township ainsi qu'à des crèches. Le capitaine des Springboks a également rejoint la Pandemic Action Network, où figurent d'autres personnalités du sport mondial, qui s'assure que les pays vont être mieux préparés aux menaces de pandémie. « C'est un projet incroyable, a commenté Kolisi. Il est bon de réunir des hommes d'affaires et des athlètes de différents horizons. Nous pouvons apprendre beaucoup les uns des autres et je pense que la chose la plus importante est de s'unir et de se battre pour la même cause. [...] Peu importe d'où vous venez, c'est un combat pour l'humanité. » Kolisi, le capitaine arc-en-ciel

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi