Rugby - CE - Coupe d'Europe : un Leinster plus frais que Clermont ?

L'Equipe.fr

Avant d'affronter le Leinster en demi-finale de la Coupe d'Europe, dimanche (16h00), Franck Azéma, l'entraîneur de Clermont, a évoqué des différences de cadences et de fraîcheur entre les deux équipes. Qu'en est-il ? Avant chaque affrontement contre une province irlandaise, la même rengaine du côté du club de Top 14. En gros, cela donne ça : leurs joueurs sont plus frais, leurs internationaux sont mieux protégés et ils ne jouent que pour la Coupe d'Europe. Alors que nous, le Top 14 prend beaucoup plus d'énergie, nos joueurs sont moins frais en avril et nos internationaux sont moins protégés. On exagère ? Pas vraiment si on lit les propos de Franck Azéma avant d'affronter le Leinster en demi-finale de la Coupe d'Europe. «Dans notre calendrier, chaque match est une vraie guerre et nous consommons forcément beaucoup d'énergie, même si nous essayons de gérer cela du mieux possible grâce à l'homogénéité de notre groupe, expliquait l'entraîneur de Clermont cette semaine en conférence de presse. Nous n'avons pas les mêmes conditions pour ménager les internationaux. Les cadences ne sont pas les mêmes, c'est une évidence. (Les Irlandais) ne jouent que pour cette compétition-là.» Vérifions donc comment les deux équipes ont utilisé leurs cadres cette saison, en se basant sur les temps de jeu des joueurs qui pourraient débuter dimanche.Avant le choc de dimanche, on constate donc que les cadres clermontois ont dans l'ensemble plus joué que leurs homologues du Leinster cette saison. En mélangeant les deux équipes, ils ne sont ainsi que quatre Irlandais (Ringrose, Toner, Heaslip et Leavy) dans les quinze temps de jeu les plus importants. Ce qui donne raison à Franck Azéma quand il évoque des cadences différentes.La compo du LeinsterEntre l'équipe de France en novembre et pendant le Tournoi et les matches de Clermont, les internationaux de l'ASM, Lopez, Vahaamahina, Lamerat, Chouly et Spedding ont enchaîné, alors que les Sexton, O'Brien, Furlong, Henshaw et autres McGrath ont eu moins de temps de jeu. Rappelons au passage que les internationaux irlandais sont sous contrat fédéral, ce qui leur permet d'aménager leurs temps de jeu entre leurs provinces et la sélection. Quand Franck Azéma évoque des joueurs du Leinster qui «ne jouent que pour la Coupe d'Europe», il n'a pas totalement tort. Evidemment, les stars de la province irlandaise sont bien concernées par la Ligue celte – Le Leinster en occupe d'ailleurs la tête du classement après 20 journées de saison régulière, ce qui n'est pas un hasard – mais elles y jouent beaucoup moins que leurs homologues de Clermont en Top 14, championnat plus long et plus exigeant, comme on le voit dans le graphique ci-dessus. Les internationaux irlandais (Henshaw, O'Brien, Sexton, Furlong, McGrath, Heaslip, Toner, Ringrose...) sont souvent mis au repos en Pro 12, luxe que ne peut pas se permettre le staff de Clermont chaque week-end. En revanche, tout le monde est sur le pont pour les rencontres de Coupe d'Europe et les temps de jeu entre cadres de chaque équipe s'équilibrent nettement.Les cadres ont-ils pu souffler après le Tournoi ? Les deux équipes ont dû gérer l'absence des internationaux pendant le Tournoi des 6 Nations. Le Leinster était ainsi représenté par 16 joueurs dans la sélection irlandaise (Ringrose, Henshaw, Sexton, J. McGrath, Conan, O'Brien, Leavy, Toner, Furlong, L. McGrath, Van der Flier, Tracy, Healy, Ryan, Heaslip et Kearney, qui s'est blessé depuis) quand Clermont envoyait Spedding, Lamerat, Lopez, Chouly, Nakaitaci, Vahaahamina, Iturria et Jedrasiak en équipe de France. Des deux côtés, ces joueurs ont-ils pu souffler après le Tournoi et se concentrer sur la Coupe d'Europe ? C'est limpide du côté du Leinster. Une semaine après la fin du Tournoi, tous les cadres irlandais qui jouent au Leinster étaient au repos pour le match contre Cardiff. Ils sont revenus pour le quart de finale de Coupe d'Europe contre les Wasps (32-17). Si certains ont joué le 8 avril face aux Ospreys (Henshaw, Conan, Toner, Furlong...), tout ce beau monde a ensuite été exempté du voyage au Connacht le week-end dernier. Alors que côté clermontois, Vahaamahina, Chouly et Lopez jouaient à Grenoble samedi. Néanmoins, depuis un mois, Franck Azéma arrive à ménager ses cadres en Top 14 et à les concentrer sur la Coupe d'Europe grâce à un effectif assez riche. C'est une équipe largement remaniée qui a ainsi affronté le Racing 92 le 25 mars puis Brive le 8 avril. Cela a coûté deux défaites à l'ASM mais elle avait un peu de marge au classement pour se le permettre. Reste à savoir si cet aménagement du planning à Clermont suffira à combler l'écart de fraîcheur à plus long terme face au Leinster. On devrait en savoir plus en deuxième période dimanche.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages