Rugby - CE - Coupe d'Europe : L'EPCR renforce son protocole sanitaire

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'instance européenne a publié un nouveau protocole sanitaire pour limiter les risques de contamination au Covid-19 durant les phases finales de ses compétitions qui débutent ce week-end. À l'occasion des huitièmes de finale de Coupes d'Europe qui débutent dès vendredi, l'EPCR, qui organise les deux compétitions continentales (Champions Cup et Challenge Cup), a dévoilé un protocole sanitaire auquel les équipes qualifiées vont devoir strictement se plier. Ainsi, chaque club sera soumis à un test PCR « deux fois par semaine », et l'un des tests sera effectué « au plus tôt trois jours avant le coup d'envoi d'un match ». Outre des recommandations sur la vigilance lors des entraînements et des transports jusqu'au stade, l'EPCR a également précisé les comportements à avoir le jour du match. lire aussi Le programme des huitièmes de finale de Champions Cup « Les membres de l'équipe qui ne jouent pas ne doivent pas assister au match, les échauffements doivent être filmés pour faciliter la recherche de cas contacts si besoin, les célébrations d'essais en face-à-face et les rassemblements d'après-match dans les vestiaires ou les espaces clos sont interdits », liste notamment l'organisateur des compétitions. La mise en place d'une Commission d'évaluation des risques médicaux Alors que des matches de la phase de poule avaient été annulés en décembre dernier (la phase retour avait purement été supprimée), l'EPCR a clairement couché noir sur blanc la marche à suivre au cas où une rencontre ne pouvait finalement avoir lieu à cause du virus. Si un doute existe, la Commission d'évaluation des risques médicaux se réunira au plus vite et déterminera la tenue ou non du match. « Si un match ne peut être joué en toute sécurité, alors il sera annulé et le club dont le statut COVID-19 n'a pas obligé l'annulation se qualifiera pour la phase suivante du tournoi », explique l'EPCR. Quel scénario en revanche si les deux équipes sont touchées par le virus, ou si la rencontre ne peut se tenir pour une autre raison ? « L'affaire sera soumise à une Commission de résolution des résultats de matchs pour déterminer quel club (le cas échéant) progressera vers la phase suivante du tournoi », éclaircit l'institution.