Rugby - CE - Coupe d'Europe : Les Saracens ont dominé Glasgow en quart de finale

L'Equipe.fr
L’Equipe
Les Saracens se sont nettement imposés face à Glasgow (38-13) en quart de finale de Coupe d'Europe, dimanche, et se déplaceront à Dublin pour y disputer leur demi-finale, fin avril, face au Munster.

Rugby - CE - Coupe d'Europe : Les Saracens ont dominé Glasgow en quart de finale

Les Saracens se sont nettement imposés face à Glasgow (38-13) en quart de finale de Coupe d'Europe, dimanche, et se déplaceront à Dublin pour y disputer leur demi-finale, fin avril, face au Munster.

Les Saracens se sont nettement imposés face à Glasgow (38-13) en quart de finale de Coupe d'Europe, dimanche, et se déplaceront à Dublin pour y disputer leur demi-finale, fin avril, face au Munster.Le match : 38-13Les Saracens, tenants du titre, se rendront donc à l'Aviva Stadium de Dublin affronter le Munster en demi-finale, fin avril après ce succès dimanche sur Glasgow (38-13). La première période fut toute à leur avantage. Particulièrement tranchants derrière, ils viraient en tête à la pause (14-3) après avoir manqué trois occasions de marquer (3e, 5e, 40e). Mais le début de la seconde vit Glasgow répliquer et revenir à six points après l'essai de l'ailier Lee Jones (48e, 14-8).Le film du matchA l'heure de jeu, et après de multiples attaques, les Anglais trouvèrent une nouvelle fois la faille par leur centre Marcelo Bosch (59e, 21-8), l'inévitable ouvreur Owen Farrell ajoutant un quatrième but de pénalité (70e, 24-8) pour maintenir les Ecossais à bonne distance. Avant que Brad Barritt (73e) et Chris Ashton (78e, 38-8) n'épaississent le score, les Ecossais mettant un point final à ce quart de finale par leur flanker Ryan Wilson (80e, 38-13).Le fait : Les Sarries baignent dans l'huileLes joueurs du coach Mark McCall pratiquent un jeu fluide, fait de passes millimétrées délivrées dans le bon tempo. Entraînés derrière par Kevin Sorrell, trois-quarts centre des Sarries de 1996 à 2010, les Anglais ont beaucoup combiné, trouvant des angles de course qui mirent la défense écossaise en danger. Surtout leur utilisation des leurres et des passes redoublées les rend difficile à stopper et donne l'impression d'un mouvement sans cesse renouvelé. Sur la quinzaine de temps forts qu'ils eurent, les Saracens marquèrent quatre fois et auraient pu ajouter trois autres essais.

À lire aussi