Rugby - CE - Vite réduit à 14, Montpellier s'incline sur le terrain des Wasps en Coupe d'Europe

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Deuxième match de Coupe d'Europe et deuxième défaite pour le MHR, battu par les Wasps vendredi soir (33-14) après avoir joué quasiment tout le match à 14. Montpellier est éliminé. Le match : 33-14 Dans cette Coupe d'Europe frappée par le coronavirus et parsemée d'incertitudes, une chose est sûre : Montpellier est éliminé après deux rencontres. Déjà battu par le Leinster samedi dernier à domicile (14-35), le MHR s'est incliné sur le terrain des Wasps vendredi soir. Avec deux défaites dans cette phase de poules à quatre rencontres, c'est la porte de sortie assurée. lire aussi Le film du match Mais avec une équipe remaniée puis réduite à 14 dès la 7e minute (voir plus bas), Montpellier a eu le mérite de ne pas sombrer. Les Héraultais étaient même passés en tête à la 47e minute après un essai d'Yvan Reilhac transformé par Benoît Paillaugue (12-14). Mais sur la longueur, le MHR a fini par céder, d'abord sur un lancement, derrière une touche, conclu en première main par Paolo Odogwu (19-14, 51e) puis sur un essai en force d'Alfie Barbeary (26-14, 63e), celui qui offrait le bonus offensif aux Wasps, avant que l'ouvreur Charlie Atkinson n'enfonce le clou à la sirène (33-14, 80e). Le score représente mal le caractère affiché par les Montpelliérains, qui avaient aussi perdu sur blessure leur jeune numéro 10 Louis Foursans (20e). Alex Lozowski est ainsi passé du centre à l'ouverture et a d'ailleurs relancé les siens en inscrivant un essai après une course de cinquante mètres (12-7, 33e), alors que les Wasps avaient marqué par Barbeary, encore lui (5-0, 23e) puis James Gaskell (12-0, 28e). La bonne volonté des hommes de Xavier Garbajosa n'aura pas suffi, la faute à une conquête instable et des maladresses près de la ligne adverse. Il faudra encore se coltiner les Wasps et le Leinster en janvier, mais ces rendez-vous n'auront pas d'enjeu pour un club qui a décidément bien du mal à s'illustrer en Coupe d'Europe, quel que soit son format ou les aléas. lire aussi Calendrier/résultats/classements Le fait : l'expulsion de Henry Immelman Même si Andrew Brace n'a pas la cote en France après son arbitrage à Twickenham en finale de la Coupe d'automne des nations au début du mois, il ne faut pas voir toutes ses décisions sous ce spectre. En l'occurrence, l'expulsion de l'arrière du MHR Henry Immelman dès le début du match est incontestable. Sous une chandelle, arrivé lancé, le Sud-Africain fait l'effort de se baisser et de retenir le numéro 9 des Wasps Will Porter, mais le contact épaule-visage empêche toute nuance. C'est carton rouge et cela a bien mal lancé la soirée de Montpellier. 1 En neuf participations à la Coupe d'Europe, le MHR n'est sorti des poules qu'à une reprise, pour un quart de finale perdu sur le terrain de Clermont (36-14).