Rugby : vous croyez que le XV de France de 2019 est le pire de l'histoire ? En 1999, ça n'était déjà pas beau à voir...

Pierre Godon
Jusqu'au mois d'octobre 1999, le XV de France avait réalisé une année calamiteuse en perdant contre à peu près tout le monde. Puis, la Coupe du monde est arrivée et le miracle s'est produit. Récit d'une descente aux enfers, histoire de garder, paradoxalement, le moral avant le Mondial au Japon en septembre prochain.
Jusqu'au mois d'octobre 1999, le XV de France avait réalisé une année calamiteuse en perdant contre à peu près tout le monde. Puis, la Coupe du monde est arrivée et le miracle s'est produit. Récit d'une descente aux enfers, histoire de garder, paradoxalement, le moral avant le Mondial au Japon en septembre prochain.

Des joueurs tête basse sur le terrain. Un capitaine qui en a marre de justifier des défaites. Des joueurs cadres relégués en tribune sans préavis. Des petits jeunes lancés dans la fournaise, parce que, sur un malentendu, ça pourrait marcher. Un entraîneur qui n'arrive pas à expliquer l'inexplicable après les matchs. Et des défaites, encore des défaites, toujours des défaites. La défaite rageante à la dernière seconde contre l'Afrique du Sud en test-match. La défaite improbable contre les Fidji dans un Stade de France désert, le premier revers des Bleus face aux Îliens. La défaite historique d'un XV de France qui concasse les Gallois pendant 40 minutes avant de se faire punir lors du second acte.

>> Tournoi des six nations : revivez la défaite cuisante de la France face à l'Angleterre

En ce début d'année 2019, les Bleus sont la 10e nation mondiale d'un sport où on a longtemps considéré qu'il n'y avait que sept ou huit équipes dignes de ce nom. Ils sont en lice pour une nouvelle cuillère de bois (c'est-à-dire pour finir dernier) dans un Tournoi des 6 nations où ils viennent d'être écrasés (44-8) par la redoutable Angleterre, dimanche 10 février. Et pour ne rien arranger, ils sont tombés dans la "poule de la mort" de la prochaine Coupe du monde, qui (...)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

À lire aussi