Rugby - FFR - Bernard Laporte annonce 34 M€ de perte de revenus pour la FFR

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Invité de France Inter ce mardi matin, Bernard Laporte a annoncé une perte de revenus de 34 M€ pour la FFR en 2020-2021, due à la pandémie de Covid-19. Invité sur France Inter ce mardi matin avant la visioconférence du monde sportif avec le président de la République Emmanuel Macron, Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, a révélé que la FFR allait perdre 34 M€ de revenus sur la saison en cours en raison de la pandémie de Covid-19. lire aussi Toute l'actu liée au coronavirus « Il y a deux sports, a-t-il déclaré. Il y a le sport professionnel qui, bien sûr, joue à huis clos et qui a des pertes considérables puisqu'il n'y a pas de public. Et il y a les équipes de France, dont l'équipe de France de rugby, actuellement en tournée automnale. Nous on joue à huis clos, on va perdre 34 M€ sur la saison à cause du fait qu'il n'y a pas de billetterie, d'hospitalités, etc. C'est un tiers de notre budget mais derrière, c'est 1 900 clubs qu'on accompagne. Le sport amateur souffre. On veut être beaucoup plus considéré. Quand on annonce vingt milliards pour la culture et 120 millions pour le sport, on a l'impression de ne pas exister. » Le huis clos aggrave le déficit Après avoir fait voter un budget déficitaire de 5,6 M€ lors de l'assemblée générale de juillet dernier, la FFR, selon nos informations, anticipe très précisément une perte de chiffre d'affaires de 34,24 M€ pour la saison en cours qui déboucherait sur un potentiel bilan négatif de 32,5 M€. Ce résultat de l'exercice 2020-2021, largement revu à la baisse par la FFR, est la conséquence d'un sport fortement impacté par la crise sanitaire depuis le mois de mars dernier et le report du dernier match du Tournoi des 6 nations contre l'Irlande. Ce déficit augmenté de 26,9 M€ s'explique notamment par le fait que les test-matches de novembre - passés pourtant de trois à six cet automne, moins un avec la victoire sur tapis vert face aux Fidji - se déroulent à huis clos. Il s'appuie sur une hypothèse d'une jauge à 5 000 spectateurs lors du prochain Tournoi des Six Nations, laquelle n'est pas assurée. La FFR réfléchit néanmoins à un plan d'économies pour compenser autant que possible ces pertes de revenus.