Rugby - FFR - FFR : des dirigeants proches de Bernard Laporte répondent aux critiques de la liste d'opposition

L'Equipe.fr
L’Equipe

Froissés par les critiques récentes de plusieurs opposants sur la gestion de la crise par la Fédération française de rugby (FFR), une vingtaine de dirigeants proches de Bernard Laporte ont répondu dans une lettre ouverte rendue publique ce dimanche. Ils ne sont jamais cités, mais ce manifeste diffusé ce dimanche à 14 heures, est clairement un écho aux propos tenus dans nos colonnes le 3 mai dernier par Jean-Marc Lhermet, puis par Florian Grill sur RMC Sport et Sud Ouest, ou Eric Champ dans Midi Olympique. Alors que les membres de la liste Ovale Ensemble ont critiqué tour à tour la gestion de la Fédération française de rugby (FFR) durant cette crise du Covid-19, les vingt signataires de ce manifeste, dont onze des treize présidents de Ligue, utilisent un ton sec pour dire leur mécontentement. Jean-Marc Lhermet (colistier de Florian Grill) : « Ils sont hors sol et inconséquents » « Quelques propos nous ont particulièrement choqués », écrivent-ils, fustigeant « d'anciens joueurs et d'anciens dirigeants de la FFR qui n'ont jamais consacré une seule minute de leur temps à la vie d'un club amateur, ou d'un dirigeant au discours purement électoraliste », « de propos qui sonnent comme une insulte au travail inlassable de milliers de dirigeants bénévoles ». « La fédération a mis tout en oeuvre dès les premières heures du confinement pour accompagner au mieux ses licenciés et tous ses organes déconcentrés », dit encore la lettre ouverte, signée par des proches de Bernard Laporte, dont Henri Mondino ou Alain Doucet, présidents des Ligues Provence-Alpes-Côte d'Azur et Occitanie. Face aux critiques de Lhermet, qui regrettait notamment que les opposants au sein du comité directeur ne participent pas aux discussions sur la manière de répondre à la crise, ils assurent que toutes les décisions « ont été prises dans la concertation, en toute transparence, lors de réunions hebdomadaires entre les présidents des ligues, les élus et les salariés fédéraux » et défendent le plan d'urgence de 35 millions d'euros mis en place par la Fédération, plan qui « accompagnera, préservera, protégera les clubs » selon eux. Les interviews des membres de la liste Ovale Ensemble, menée par Florian Grill, et cette lettre ouverte interviennent alors que les élections fédérales approchent (elles sont programmées le 3 octobre, pour l'instant) et que la campagne avait été mise à l'arrêt par le confinement. À ce jour, Bernard Laporte ne s'est pas officiellement porté candidat à sa réélection. Florian Grill suspend sa campagne et évoque un report des élections fédérales

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi