Rugby : Il gagne, mais pousse un énorme coup de gueule

Les matchs de Champions Cup sont parfois âpres et durs à gagner. Et ce n’est pas le Racing Métro 92 qui dira le contraire. Lors de la troisième journée, les Franciliens se sont difficilement imposés face aux Harlequins, ne l’emportant que sur la plus petite des marges (30-29). Ce qui a provoqué la colère de Gaël Fickou.

Ce fut une fin de match dantesque, comme on aime en voir. Réduite à 12 après les exclusions temporaires cumulées de Taofifenua (72è), Ben Arous (73è) et Russell (76è), l’équipe du Racing Métro 92 a bien cru perdre la rencontre. Menée suite à un essai de pénalité accordé aux Harlequins à la 77ème minute de jeu (27-29), les ciel et blanc ont obtenu une pénalité sur l’engagement qui leur ont permis de remporter cette rencontre à Paris La Défense Arena (30-29). Malgré tout, Gaël Fickou n’a pas apprécié.

« Celui qui est content de ce match, il n’a rien à faire dans cette équipe »

L’international français n’a pas mâché ses mots à la fin de la rencontre. Alors que le Racing 92 restait sur cinq matchs sans victoire, ce succès aurait pu donner le sourire à Gaël Fickou, mais ce n'est pas le cas du tout, comme il l'a expliqué à Rugbyrama : « Malgré la victoire, il reste un goût d’inachevé, un peu de frustration, voire carrément de la déception… Dimanche après-midi, nous avions l’opportunité - le devoir même- de faire mieux et nous n’avons pas été capables de le faire. En clair, nous n’avons pas été capables de concrétiser nos meilleures actions, nous avons été imprécis et ce…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com