Rugby: La grosse polémique Sonny Bill Williams

Le centre All Blacks veut masquer sur son maillot le sponsor, apparemment pour des raisons religieuses.

Même les plus hautes autorités s'en mêlent. Le Premier ministre néo-zélandais Bill English a critiqué lundi la décision de la star des All Blacks Sonny Bill Williams de masquer sur son maillot le logo d'une banque, vraisemblablement pour des raisons religieuses.

Le centre néo-zélandais, victime d'une rupture du tendon d'Achille lors d'un match de rugby à VII du tournoi olympique de Rio l'été dernier, a fait samedi son grand retour en Super Rugby lors de la rencontre entre son club des Auckland Blues et les Otago Highlanders.

Converti à l'Islam

Mais l'ancien Toulonnais avait recouvert sur son col le logo de la Banque de Nouvelle-Zélande (BNZ) avec de l'adhésif.

New Zealand Rugby (NZR) a révélé dans la foulée dans un communiqué que Williams, un musulman fervent, avait une clause de conscience dans son contrat au sujet des "entreprises financières, des banques, des entreprises vendant de l'alcool, du tabac et des entreprises de jeu", laissant supposer que ses réserves vis-à-vis de BNZ seraient liées au fait que l'usure est interdite par l'islam.

Le joueur a indiqué sur Twitter qu'il comptait "clarifier la situation dans la semaine".

"Difficile de comprendre comment un type peut être traité différemment du reste de l'équipe", a réagi lundi le Premier ministre sur TV3.

"Je ne comprends pas ces contrats professionnels, mais si vous êtes dans l'équipe, vous êtes dans l'équipe et vous portez...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages