Rugby - LNR - Jean-François Fonteneau (Agen) ne sera pas candidat pour présider la Ligue

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Longtemps intéressé par l'idée de se porter candidat à la succession de Paul Goze à la tête de la LNR, le président d'Agen Jean-François Fonteneau n'ira pas, a-t-il affirmé au micro de RMC. Jean-François Fonteneau, le président du SU Agenais, a annoncé aujourd'hui à nos confrères de RMC qu'il ne se porterait pas candidat à la présidence de la Ligue nationale (LNR). L'institution du rugby professionnel doit élire un successeur le 23 mars prochain à Paul Goze, qui a atteint la limite de deux mandats. Proche du président de la FFR Bernard Laporte, Fonteneau s'était montré ces derniers mois intéressé par l'idée d'incarner une candidature « consensuelle », à même selon lui de pacifier les relations entre les deux pôles du rugby français. Sa candidature « n'aurait aucun sens dans ce contexte » Il reconnaissait aussi que sa candidature « faisait peur à ceux qui peuvent imaginer qu'[il] serait un pion de Bernard Laporte ». Refroidi par les derniers retours qui lui sont revenus aux oreilles, en particulier depuis l'éventualité d'une candidature du président du Stade Rochelais Vincent Merling révélée par L'Équipe, le patron du SUA a déclaré ne pas vouloir « venir en opposition ». lire aussi Merling, futur candidat à la présidence de la LNR ? « Je voulais représenter un courant modérateur, a-t-il poursuivi. Ma candidature et le courant que je porte ne présentent aucun intérêt au vu des situations que j'entends autour de moi. Elle n'aurait aucun sens dans ce contexte. » Président d'un club au plus mal en Top 14 (dernier, aucune victoire cette saison), Fonteneau est déjà assez occupé par la situation du SUA, dont il est actionnaire majoritaire. Outre la possible candidature de Merling, celle d'Alain Tingaud, vice-président de la Ligue, a souvent été évoquée.