Rugby - Mondial 2023 - La Coupe du monde 2023 est déjà assurée de ne pas être déficitaire

·1 min de lecture

Le Comité d'organisation de la Coupe du monde 2023 a déclaré lundi que le succès de la billetterie garantit déjà que l'événement ne sera pas en déficit. Plus de deux ans avant la tenue de la compétition (du 8 septembre au 28 octobre 2023 en France), la prochaine Coupe du monde est déjà assurée, grâce au succès de la billetterie, de ne pas être déficitaire. « C'est un confort, parce que livrer un événement quand vous avez une visibilité sur les recettes, c'est facile », a déclaré Claude Atcher, le directeur général du Comité d'organisation, lors d'une conférence de presse à Toulouse. Le succès de la vente des billets est au-delà des attentes des organisateurs. « Au départ, on avait prévu de vendre 260 000 billets sur toute l'année 2021. On a fait cinq fois plus », a indiqué Atcher, évoquant une « attente énorme » dans le monde entier. lire aussi Claude Atcher : « Un succès phénoménal » Une nouvelle phase de vente débutera en octobre pour les 400 000 à 450 000 billets restants à destination du grand public. Elle concernera des « packs week-ends », ainsi que les billets pour les quarts de finale, dont la mise en vente a été avancée. La moitié seulement des 110 000 billets réservés aux clubs de rugby français a en revanche trouvé preneur. « C'est une population qui fait beaucoup de revendications, mais qui ne répond pas forcément au niveau du pourcentage de vente de billets », a regretté Claude Atcher, selon lequel beaucoup de clubs préfèrent attendre le « dernier moment » ou espèrent les « obtenir gratuitement ». lire aussi Toute l'actualité de la Coupe du monde

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles