Rugby - NZL - Nouvelle-Zélande : Sam Whitelock « aurait adoré » être capitaine

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le deuxième-ligne, qui faisait partie des favoris pour succéder à Kieran Read au capitanat des All Blacks, est revenu sur la nomination de Sam Cane. La nomination de Sam Cane comme capitaine des All Blacks a été une petite surprise. Pas en raison du profil de l'heureux élu mais parce qu'un autre semblait se dégager clairement. Du haut de ses 31 ans et ses 117 sélections, le deuxième-ligne Sam Whitelock, qui avait déjà assuré des capitanats par intérim, semblait taillé pour le poste. « J'aurais adoré avoir cette opportunité » d'être capitaine, a reconnu le joueur ce vendredi. « Mais en même temps, je sais ce que tout cela implique et je pense qu'il ne faut pas forcément avoir le brassard de capitaine pour aider les autres et faire une différence. Sam (Cane) va avoir besoin de toute l'aide et tout le support possible chez les All Blacks et il pourra évidemment compter sur moi. » Beau joueur, Whitelock avait été prévenu par le nouveau sélectionneur Ian Foster avant l'annonce officielle. Après la Coupe du monde, Whitelock était resté au Japon pour participer à la Top League mais il est rapidement rentré en Nouvelle-Zélande avec la mise en place du confinement. Il est revenu aux Crusaders et participera à la version néo-zélandaise du Super Rugby qui doit débuter le 13 juin. Avant de se projeter sur la suite des échéances avec les All Blacks. S'il va jusqu'à la Coupe du monde 2023 (l'échéance de son contrat avec la Fédération néo-zélandaise), il devrait dépasser le record de 148 sélections détenu au pays par Richie McCaw.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi