Rugby - Opinion - Report de France-Ecosse: une exigence de transparence

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

L'avis de Clément Dossin, responsable rugby à « L'Equipe ». Fabien Galthié le répète à l'envi : les Bleus jouissent d'un privilège inouï, celui de pouvoir pratiquer leur passion en des temps où le rugbyman lambda, lui, ne le peut plus. De ce privilège découle une responsabilité, de cette responsabilité l'exigence d'un comportement exemplaire. C'est à ce prix que le « privilège » perdure et le report de France-Écosse, devenu inévitable, en rappelle toute la fragilité. En perçant la « bulle », qui était en savon plus qu'en plexi, il semblerait que le sélectionneur ait, par légèreté ou par négligence peu importe, égaré le sens de cette exemplarité. C'est a minima une enfreinte au « cadre de vie » cher à son coeur, peut-être une faute qui, si elle est avérée, devra entraîner une sanction proportionnée. Ça tombe bien : la balle est désormais dans le camp de la Fédération et, contrairement aux préceptes de jeu du sélectionneur, elle serait bien inspirée de ne pas s'en « déposséder » trop vite. L'enquête interne que lui a commandée le ministère des Sports est une chance, à condition de s'en saisir : celle de faire toute la vérité, rien que la vérité, sur une affaire qui, dans le contexte sanitaire actuel, ne saurait plus tolérer le flou de demi-vérités aussi insupportables qu'inconséquentes. Gageons que le gouvernement saura, le cas échéant, le lui rappeler avec fermeté.