Rugby - Pro D2 - Bernard Laporte a pris acte du vote des clubs contre une Pro D2 à 18 clubs

L'Equipe.fr
L’Equipe

Lors d'une réunion avec la Ligue ce jeudi, le patron de la FFR n'a pas contesté le choix des présidents des clubs pros de conserver une Pro D2 à seize clubs. Après plusieurs jours de « bataille » à distance sur le sujet de la formule de la Pro D2 pour la saison prochaine, dirigeants de la Ligue (LNR) et de la Fédération (FFR) s'est retrouvé ce jeudi lors de la réunion du Comité d'orientation stratégique (COS). Annoncée explosive, cette conférence téléphonique n'a finalement pas donné lieu à un nouveau bras de fer. Bernard Laporte, qui souhaite la montée de deux clubs de Fédérale 1 en Pro D2, a pris acte du vote unanime des trente entités professionnelles, mercredi pour un statu quo, avec une Pro D2 à seize équipes. Le patron de la FFR a simplement demandé que la LNR lui envoie un courrier officiel au sujet de ce vote. Alain Carré, président de l'UCPR : « Un refus total de passer à 18 clubs alors qu'on a une formule qui fonctionne » Les chances de voir Albi, Massy, Bourg-en-Bresse ou Cognac-Saint-Jean d'Angély, actuels leaders de leur poule en Fédérale 1, accéder à la Pro D2 semblent donc de plus en plus faibles. Pour favoriser ces montées, Bernard Laporte avait proposé la mise en place d'une formule à deux poules de neuf clubs et une compensation financière fédérale pour la perte de droits TV due à la présence de deux équipes supplémentaires. Mais le premier vote défavorable des clubs de Pro D2, lundi, puis le second avec le soutien de ceux de Top 14 mercredi, lui opposent un refus catégorique, au-dessus duquel il sera difficile de passer.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi