Rugby - Pro D2 - Le joueur de Nevers Chris Ambadiang victime d'une insulte raciste lors du match face à Provence Rugby

·1 min de lecture

L'ailier camerounais Chris Ambadiang a dénoncé une insulte raciste reçue vendredi soir sans nommer son auteur. Le club de Provence Rugby a annoncé des sanctions à l'encontre de son joueur. La rencontre entre Provence Rugby et Nevers, vendredi soir, a été le théâtre d'un incident raciste, dénoncé par l'ailier camerounais Chris Ambadiang sur son compte Instagram. « Je vais te brûler, mangeur de bananes », lui a proféré en cours de match un joueur aixois qu'il n'a pas nommé publiquement. Dans la foulée, le club de Provence Rugby a publié un communiqué reconnaissant les faits et condamnant les paroles de son joueur. lire aussi Calendrier et résultats de ProD2 Selon Ambadiang, le joueur qui l'a insulté est venu le voir après le match pour lui expliquer que les mots avaient été lâchés « dans le feu de l'action ». « Il a semblé vouloir justifier ce qu'il a dit alors que c'est profondément inacceptable et de mauvais goût, a écrit le jeune Neversois (21 ans). Il est fou de penser que dans la communauté rugby, un tel incident raciste puisse être mis sous le tapis. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans son communiqué, le club de Provence Rugby a par ailleurs promis des sanctions à l'encontre de son joueur. En fin de journée, ce samedi, la Ligue Nationale de Rugby a réagi via un message sur les réseaux sociaux : « a LNR condamne et se montrera intransigeante vis à vis de tout propos ou comportement à connotation raciste commis notamment sur un terrain. Nous communiquerons sur les décisions prises suite à ce qui s'est passé au cours du match Provence Rugby - Nevers après avoir pris connaissance des rapports des officiels de match et réuni les présidents des deux clubs au cours du week-end. » lire aussi Toute l'actu du Rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles