Rugby - Pro D2 - Oyonnax remporte son barrage face à Colomiers et affrontera Perpignan en demi-finale de Pro D2

·2 min de lecture

Victorieux samedi (28-22) des Columérins sur leur pelouse de Charles-Mathon, les Oyomen iront défier dimanche prochain l'USAP en demi-finale de Pro D2. Le match : 28-22 La hiérarchie a été respectée : quatrième à l'issue de la phase régulière de classement, l'US Oyonnax a pris le meilleur sur son adversaire du jour en barrage, cette équipe de Colomiers, cinquième, qui a pu croire en la victoire juste avant la pause. Mais un carton jaune (39e, Thomas Girard) et surtout la sortie de son ouvreur et buteur Jules Soulan (38e), blessé au poignet gauche furent autant de coups d'arrêt pour les banlieusards toulousains, arrêtés dans leur élan. À l'inverse, les Oyonnaxiens, indisciplinés et maladroits en première période au point d'être menés 9-19 à la 35e suite à l'essai du pilier columérin Beka Sheklashvili (12e) dans le sillage d'une offensive de grande envergure, se mirent enfin en route comme s'ils avaient décidé de démarrer ce barrage en seconde période. Leur première belle accélération collective fut concrétisée par un essai en bout de ligne signé de l'international Benjamin Fall (44e). lire aussi Le film de Oyonnax-Colomiers Avec la transformation en coin puis un but de pénalité - son cinquième - de Yohan Le Bourhis, Oyonnax reprit la tête au score (22-19), dominant territorialement, infligeant d'impressionnants impacts en défense à des Columérins qui avait perdu toute leur superbe. Ils reprirent vie à la 62e mais leur temps fort se termina en eau de boudin, le capitaine Anthony Coletta gâchant une pénalité à la main juste devant l'en-but adverse... Arc-boutés en défense pour bloquer l'ultime baroud de Colomiers, réaction trop tardive pour vraiment faire la différence même s'il n'y avait que six points d'écart (moins d'un essai transformé), les Oyomen ont gagné dans la difficulté le droit de poursuivre leur route. C'est ainsi qu'ils se déplaceront pour affronter Perpignan (dimanche 30 mai, 15 h 30) sur sa pelouse d'Aimé-Giral en demi-finale. 20 Le nombre de points inscrits par l'ouvreur d'Oyonnax, Yohan Le Bourhis, soit six buts de pénalité et une transformation. Le fait : coup d'arrêt columérin avant la pause Une minute avant le retour aux vestiaires, la blessure de leur ouvreur Jules Soulan et le carton jaune infligé à leur arrière Thomas Girard pour un acte d'anti-jeu semblèrent traumatiser les Columérins qui cessèrent alors de développer leur jeu, et encaissèrent seize points d'affilée entre la 40e et la 57e minute pour être menés au score, 25-19, alors qu'ils avaient dix points d'avance depuis la 35e minute. lire aussi Calendrier/résultats

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles