Rugby - Pro D2 - Oyonnax sacré champion grâce à la victoire d'Albi sur Agen

L'Equipe.fr
En remportant son match face à Agen, deuxième du classement, Albi a offert le titre de Pro D2 à Oyonnax vendredi soir lors de l'avant-dernière journée de Championnat. Les Oyomen vont retrouver le Top 14 qu'ils avaient quitté la saison dernière.

En remportant son match face à Agen, deuxième du classement, Albi a offert le titre de Pro D2 à Oyonnax vendredi soir lors de l'avant-dernière journée de Championnat. Les Oyomen vont retrouver le Top 14 qu'ils avaient quitté la saison dernière.Champion : OyonnaxLongtemps que la course au titre ne s'était plus courue aussi tard dans la saison de Pro D2 et à la fin c'est Oyonnax qui gagne. Les Oyomen retrouveront le Top 14, une saison après l'avoir quitté.Les hommes de Johann Autier avaient fait leur part du travail en ouverture de cette 29e journée jeudi soir grâce à une victoire sur Perpignan (19-9). Il n'y avait plus qu'à attendre le résultat du match entre Albi et Agen, dauphin d'Oyonnax ce vendredi... Les Agenais, auteurs de 55 minutes catastrophiques, se sont réveillés trop tard pour arracher la victoire finalement acquise par Albi (21-18). Le titre était alors assuré pour les joueurs de l'Ain.Le classementEn course pour les phases finales : Agen, Biarritz, Montauban et ColomiersUne défaite contre Albi qui n'empêche pas les Agenais de rester bien installés dans les cinq premiers, synonyme de participation aux phases finales. Les hommes de Mathieu Blin restent dauphins d'Oyonnax en attendant le match de dimanche entre le sixième, Colomiers et le cinquième, Montauban (14h15).Dans le carré VIP de cette Pro D2, il faut aussi compter Biarritz qui a battu Aurillac avec la manière et le bonus offensif (41-8, cinq essais à un). Dans un stade Aguilera qui n'avait plus été aussi plein depuis très longtemps, les Biarrots se sont donnés le droit d'espérer participer de nouveau à des phases finales (ils en étaient absents depuis leur descente en Pro D2 en 2014). Il s'agissait aussi d'un dernier match à domicile particulier pour certains joueurs du BO comme son capitaine David Roumieu, qui arrêtera sa carrière à l'issue de la saison, Alexandre Roumat, en partance pour l'Union Bordeaux Bègles, et Yohan Le Bourhis, qui jouera sous le maillot de Castres la saison prochaine.Officiellement maintenus : Dax et AngoulêmePlus sauvé sportivement depuis deux saisons, Dax n'aura eu besoin de personne cette année pour gagner le droit de continuer à évoluer en Pro D2. Les hommes de Raphaël Saint-André ont gagné le derby des Landes contre Mont-de-Marsan (17-13) et ont acquis le maintien. Le pied du demi d'ouverture Gaëtan Robert leur ont permis de s'installer dans la partie (quatre pénalités) et l'essai de Sakiusa Bureitakiyaca d'assurer la victoire. L'essai collectif des Montois dans la dernière minute est arrivé trop tard.Angoulême n'a pas la même longévité que Dax en deuxième division mais pour leur première saison à ce niveau, les hommes de Julien Laïrle ont, eux aussi, validé leur ticket pour l'année prochaine. Leur large victoire face à un Carcassonne déjà maintenu (31-14) vient valider une saison solide pour un promu.Toujours en danger : Albi, Narbonne et VannesLa victoire albigeoise a aussi une incidence à l'opposé du classement puisqu'elle permet aux Noir et Jaune de maintenir la pression sur Vannes pour le maintien en deuxième division : deux petits points séparent seulement les Bretons d'Albi, premier relégable.Vannes a d'ailleurs perdu contre Béziers (43-40). La partie s'annonçait longue pour des Bretons qui, après avoir ouvert le score en début de partie, ont encaissé quatre essais tout au long de la première période (16e, 24e, 34e, 40e, 31-13 à la mi-temps). Piqués au vif, ils sont revenus dans la partie au point de n'être plus menés que de huit points (38-30, 61e). Mais Béziers et François Ramoneda venaient tuer les espoirs vannetais en marquant un essai à dix minutes de la fin. Celui d'Anthony Bouthier (80e) ne suffira pas pour la victoire mais permet à ses coéquipiers de ramener le bonus défensif.Pour sa part, Narbonne a largement battu une équipe de Bourgoin qui n'en finit plus de creuser sa place de lanterne rouge (22-48). En plus de la victoire, les sept essais marqués (deux pour Bourgoin) permettent à Narbonne de repartir avec le bonus offensif. Un point qui pourrait avoir son importance au moment de faire les comptes lors de la dernière journée, dimanche prochain (tous les matches se joueront à 14h15).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages