Rugby - Pro D2 - USAP - Melvyn Jaminet (Perpignan) : « Deux fois plus motivés avec le public »

·3 min de lecture

L'arrière de Perpignan Melvyn Jaminet, vainqueur d'Oyonnax ce dimanche en demi-finales de Pro D2 (27-15), souligne l'importance du public dans cette victoire qui permet aux Catalans de croire à un retour en Top 14, deux après leur descente. Melvyn Jaminet, arrière de Perpignan, après la victoire contre Oyonnax (27-15) : « On est tous très contents, mais comme l'a dit Mathieu Acebes, on n'a rien gagné et on doit rester focalisés sur notre objectif. On a réussi à mettre de la vitesse dans le premier quart d'heure, les vingt minutes suivantes sont très moyennes, il faudra corriger ça la semaine prochaine. J'ai vécu une semaine compliquée, je pensais que j'allais louper les phases finales à cause de mon ischio, mais ça a bien tenu. On avait à coeur de mettre du jeu dans ce match. On a tellement loupé nos entames qu'on ne voulait pas que ça se reproduise. On voulait tenir le ballon, tenir le score, on a réussi à le faire, peut-être deux fois plus motivés avec le public. On est tellement bien entré qu'il y a eu un relâchement collectif et ils nous ont mis à la faute. » lire aussi Le film du match Sadek Deghmache (demi de mêlée de Perpignan) : « Cette victoire concrétise deux saisons de travail. On a atteint le premier objectif, mais il y a maintenant cette finale à préparer. On avait une grosse envie, et heureusement dans un match de phase finale, mais il y a eu quelques imperfections qu'il va falloir gommer pour la semaine prochaine. On avait du mal à bien débuter les matches ces derniers temps, avec les supporters, on a su faire une bonne entame, et ça a fait la différence. » Tommy Raynaud, pilier d'Oyonnax « Ils viennent deux fois dans notre camp, 12-0 au bout de dix minutes. On va trois fois chez eux, on ne marque pas » Tristan Labouteley (deuxième ligne de Perpignan) : « On est super content d'accéder à la finale, mais on n'a fait que la moitié du chemin. On va faire une bonne semaine de préparation. On a fait une bonne entame, on s'est peut-être relâché par la suite, il faut que l'on règle ça pour la semaine prochaine. On s'est posé quelques questions quand Oyonnax est revenu au score. On ne se sentait pas en danger balle en mains, mais on faisait trop de petites erreurs. Mais même sous pression, on a su garder la tête froide, on est connectés tous ensemble, assez sûrs de notre jeu et on sait ce que l'on veut aller chercher. » lire aussi Le tableau de la phase finale de Pro D2 Tommy Raynaud (pilier d'Oyonnax) : « La déception prime. On a mis l'action sur le début de match : je n'ai pas besoin de faire un dessin. Ils viennent deux fois dans notre camp, 12-0 au bout de dix minutes. On va trois fois chez eux, on ne marque pas. On est complètement passé au travers. C'est la différence entre une équipe prête pour le haut niveau, et une équipe qui ne l'est pas. On n'est pas loin, on ne fait pas un non-match, mais si l'on retient le positif, c'est que l'on a un axe de progression. C'est triste, je n'imaginais pas cette issue-là. On était tétanisés, on n'était pas sur le terrain, on les a regardés, on a subi, c'est impardonnable. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles