Rugby - Un projet de calendrier global avec le Tournoi au printemps

L'Equipe.fr
L’Equipe

Championnats domestiques de décembre à juillet, Tournoi des Six Nations et Rugby Championship en avril-mai : World Rugby semble vouloir harmoniser les calendriers mondiaux. Dans son édition du dimanche, The Rugby Paper évoque un projet du futur calendrier international qui aurait pour but d'harmoniser le Tournoi des Six Nations, décalé de février-mars à avril-mai, et le Rugby Championship qui abandonnerait alors sa fenêtre août-octobre. Les Championnats domestiques, ainsi que la Coupe d'Europe, seraient quant à eux organisés entre décembre et juillet. Enfin, la tournée d'automne porterait sur les mois d'octobre et novembre. La proposition de calendrier Tournée d'automne : octobre et novembre

Tournoi des Six Nations : avril et mai

Rugby Championship : avril et mai

Championnats nationaux et Coupe d'Europe : décembre à juillet Ce format est considéré par World Rugby comme essentiel pour réduire la zone de conflit entre les clubs et les sélections. Les tests seraient ainsi organisés sur une période de neuf semaines et les joueurs internationaux disposeraient ensuite d'une période de repos avant de démarrer leur Championnat. « Nous travaillons sur un modèle qui permettrait un début de Championnat en décembre, rapporte à The Rugby Paper une source de World Rugby, avec une saison de 29-30 semaines et une pause pour le Tournoi des Six Nations. Ce calendrier intéresse les clubs de Premiership et ceux du Top 14. C'est le seul aspect de la saison sur lequel la plupart des gens sont d'accord. Nous avons là une formidable opportunité de bâtir un meilleur futur. » Dans l'article, le dirigeant insiste sur le fait que chacun, en ces temps difficiles, est conscient de la nécessité de changement et d'harmonisation, et qu'il existe « une détermination croissante à faire les choses correctement cette fois ». Selon nos informations, ce projet de calendrier global n'est pas le seul sur la table.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi