Rugby - R.Championship - L'Afrique du Sud bat la Nouvelle-Zélande sur le fil

·3 min de lecture

Dans une rencontre indécise pour conclure le Rugby Championship, l'Afrique du Sud a disposé samedi de la Nouvelle-Zélande à la toute dernière seconde (31-29). Le match : 31-29 Le 101e Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande de l'histoire, ce samedi, était le match d'après. Celui suivant une centième édition pauvre en jeu, marquée par le bombardement en règle des arrières néo-zélandais par Faf de Klerk. Ce samedi en Australie, on a enfin vu du grand rugby. Handré Pollard balançait bien une première chandelle dans le ciel au bout de quelques minutes, mais les Sud-Africains ont proposé de l'attaque. La chistera sublime de Lukhanyo Am pour S'busiso Nkosi permettait même à Damian De Allende d'inscrire le premier essai de la partie (5e). Les prémices d'une rencontre incroyable ? lire aussi Le film du match Les deux équipes se rendaient coup pour coup, dans une furieuse intensité, avec des contacts parfois limites... Puis Beauden Barrett a fait le show. Le demi d'ouverture néo-zélandais adressait une passe au pied parfaite pour Sevu Reece, suite à une perte de balle adverse (13e). À peine le temps de souffler et le numéro 10 remettait ça, sur une prise d'intervalle à 40 mètres de la ligne d'en-but, pour le relais de Rieko Ioane et l'essai d'Ardie Savea (28e). De la magie, mais aussi l'exploitation des erreurs de l'Afrique du Sud donc. Sur un lancer cafouillé à 5 mètres de la ligne, Brad Weber n'avait plus qu'à plonger dans le fermé (32e). Seule la botte de Pollard gardait les Springboks dans le match à la mi-temps (14-20). lire aussi Calendrier et résultats Rugby Championship Bien revenus après la pause, les Sud-Africains se montraient entreprenants. Makazole Mapimpi scorait en coin à la 52e, l'Afrique du Sud passait devant (22-20, puis 25-20). La qualité de la partie ne baissait pas, même si l'indiscipline hachait le déroulement du match. Ce sont d'ailleurs les fautes qui ont décidé du sort de la rencontre. Dans un sommet indécis jusqu'au bout, suffocant, rythmé par des occasions de part et d'autre, Jordie Barrett pensait faire gagner la Nouvelle-Zélande par deux fois. Avant et après un drop presque crucial d'Elton Jantjies (28-26). Comme la semaine passée, le cadet des trois frères All Blacks présentait la bonne tête de héros du jour. C'était sans compter sur un dernier ballon récupéré par Duane Vermeulen. Quarante mètres et une pénalité sous les poteaux plus loin, l'Afrique du Sud s'imposait au bout d'un match de titans, privant la Nouvelle-Zélande d'un grand chelem dans ce Rugby Championship déjà acquis. Une victoire avec du jeu, remporté sur un dernier coup de pied... 27 Une semaine après un match à 38 coups de pied, l'Afrique du Sud a réduit la voilure : 27 envois. Onze coups de pied de moins donc, et surtout un de moins que la Nouvelle-Zélande ! Le fait du match : les erreurs sud-africaines auraient pu coûter cher
Les maladresses springboks ne sont pas habituelles. Voir Handré Pollard rater deux pénalités et une transformation est rare. Willie Le Roux a lui commis un en-avant sur un coup d'envoi qui a coûté un essai, comme le talonneur Bongi Mbonambi sur un lancer à 5m de sa ligne d'en-but. Un bilan qui aurait pu donner la victoire aux All Blacks. Mais en changeant toute sa première-ligne juste avant le repos, le sélectionneur Jacques Nienaber a amélioré la qualité de sa conquête en seconde période. Plus solide en mêlée et en touche, l'Afrique du Sud a fini sur une excellente note ce Rugby Championship.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles