Rugby - R. Championship - L'Afrique du Sud surpasse l'Argentine pour la deuxième journée du Rugby Championship

·3 min de lecture

Sans briller, les Springboks ont battu des Pumas indisciplinés, samedi à Port Elizabeth (29-10), à l'occasion de la deuxième journée d'un Rugby Championship à l'avenir incertain avec le nouveau confinement en Nouvelle-Zélande. Le match : 29-10 Une semaine après un premier test ennuyeux mais remporté avec le bonus offensif (32-12), les Springboks ont remis ça ce samedi face aux Pumas. Le retour de plusieurs cadres dans l'équipe titulaire comme Bongi Mbonambi, Handre Pollard ou Cheslin Kolbe, n'a pas fondamentalement modifié le jeu sud-africain, auquel les observateurs reprochent un manque de spontanéité et d'allant offensif. lire aussi Le film d'Afrique du Sud-Argentine Comme le week-end passé, les Sud-Africains ont concassé petit à petit leurs adversaires, marqués physiquement. Ils ont surtout profité des innombrables fautes argentines (voir chiffre). Ambitieux par séquences, les Pumas ont pollué leurs rares intentions par une indiscipline coupable qui leur a coûté de nombreux points en première période (15-3 à la pause) et les a cantonnés dans leur camp, sans le ballon. Les Boks n'en demandaient pas tant et, sur une de leur première longue séquence, ils sont enfin parvenus dans l'en-but. Après huit temps de jeu, Makazole Mapimpi a bien réceptionné une longue passe de Willie Le Roux pour creuser un écart rédhibitoire (22-3, 46e). Puis dans la foulée, Malcolm Marx a conclu un bon ballon porté sud-africain (52e).

Mais les Boks peuvent garder un peu d'amertume de cette rencontre puisqu'ils n'ont pas réussi à marquer de troisième essai, synonyme de bonus offensif. Ils en ont même encaissé un en toute fin de partie, par le troisième-ligne Pablo Matera (80e+6). Néanmoins, grâce à ce succès, l'Afrique du Sud prend les commandes du Rugby Championship. Une compétition dont l'avenir reste flou depuis que la Nouvelle-Zélande a annoncé le report de ses matches, suite au nouveau confinement dans le pays. La SANZAAR, organisatrice, cherche d'ailleurs une solution pour que ces matches aient lieu, et tournerait le regard vers l'Europe selon le média néo-zélandais, Stuff. 21 Les Argentins ont commis 21 fautes contre l'Afrique du Sud samedi, dont 12 dans la seule première période. Une indiscipline rare à ce niveau, qui n'a pas permis aux Pumas de croire à la victoire. Le joueur : Pollard, monsieur propre Ce n'est pas le genre d'ouvreur à aller défier la ligne défensive ou à tenter des petits jeux au pied pour lui-même. Mais Handré Pollard (27 ans) brille plus que jamais dans son registre de 10 gestionnaire et distributeur, dans lequel il demeure une référence mondiale. Hormis une pénaltouche manquée en fin de match, le Sud-Africain a encore parfaitement rempli sa mission face aux Pumas en alternant occupation territoriale et passe au cordeau pour ses centres Lukhanyo Am et Damian De Allende. En se décalant légèrement en retrait de la ligne d'avantage, il a même permis à son équipe de prendre plus de profondeur et à l'attaque des Boks de franchir à plusieurs reprises, par ses passes dans l'espace bien senties. En plus de ces qualités, Pollard a réussi un 100% irréprochable (7/7) et inscrit 19 des 29 points sud-africains.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles