Rugby - Racisme - La lutte contre le racisme, « un chantier ouvert en permanence » selon Serge Simon

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le vice-président de la Fédération française de rugby, Serge Simon, s'est exprimé ce samedi sur la lutte contre le racisme. Des déclarations qui font suite aux incidents survenus pendant un match de Pro D2, impliquant le joueur de Provence Rugby Ludovic Radosavljevic. Dans un entretien accordé à l'AFP, Serge Simon, le vice-président de la Fédération française de rugby, est revenu sur la question du racisme après les 26 semaines de suspension infligée à Ludovic Radosavljevic (Provence Rugby) jeudi, qui avait insulté le joueur de Nevers Christian Ambadiang le 3 septembre dernier. Serge Simon « Sur le chantier de l'intolérance et du racisme, il ne faut jamais penser que les choses sont acquises » « Sur le chantier de l'intolérance et du racisme, il ne faut jamais penser que les choses sont acquises, cette affaire nous le rappelle, et on doit être permanence dans une démarche d'action et d'efficacité, a expliqué Serge Simon. C'est un chantier ouvert en permanence et à chaque fois qu'une ligne est franchie on a un devoir de résultat. Ça ne doit pas exister. » lire aussi Christian Ambadiang : « Il faut que Radosavljevic fasse des choses pour la communauté aussi » La Fédération comme la Ligue ont la possibilité de faire appel du verdict pour exiger une sanction plus lourde. « À la fédération, nous avons pris acte de la décision [...]. Cette sanction va être débattue en début de semaine prochaine avec le président (Bernard Laporte), son entourage, le bureau fédéral », a indiqué Serge Simon. Mais « le message est clair que le monde du rugby dans tout son ensemble n'accepte pas que cette ligne soit franchie ». lire aussi Toute l'actualité du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles