Rugby - CE - La Rochelle - Jono Gibbes (La Rochelle) : « Ce sera un match énorme » contre le Leinster

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Alors que le tirage au sort des demi-finales de Coupe d'Europe a désigné le Leinster comme adversaire du Stade Rochelais, le manager des Maritimes, Jono Gibbes, estime que ce match représentera un immense défi. « Êtes-vous satisfait de ce tirage au sort qui a désigné le Leinster comme votre adversaire en demi-finale de Coupe d'Europe ?
Ce sera un privilège de jouer contre eux à Deflandre. Ce tirage au sort me fait plaisir personnellement mais aussi pour ce club, pour ce groupe. C'est pour ce genre de défi qu'on joue au rugby à haut niveau. Donc oui, je suis très content ! C'est positif. Le Leinster est peut-être la meilleure équipe en Europe actuellement, ils ont une grande histoire (4 Coupes d'Europe remportées). C'est très excitant. Je pense que ça va nous donner l'envie de faire le maximum, de faire le match presque parfait. J'ai vraiment hâte d'y être. Ce sera un match énorme mais aussi intéressant. lire aussi Le tirage au sort de la Coupe d'Europe Pour vous qui avez passé six années au Leinster (de 2008 à 2014), ce devrait être une rencontre particulière...
Aujourd'hui, je connais plus de membres du staff que de joueurs de Leinster. Il en reste certains qui étaient déjà présents lors de ma dernière année au Leinster. J'ai commencé à être membre d'un staff là-bas, ça a été mon premier boulot (d'entraîneur) et j'ai eu l'opportunité d'y travailler pendant six années. Deux de mes enfants sont nés à Dublin, ça a été une époque de ma vie très importante. J'y ai beaucoup de souvenirs, ça a été une expérience riche. Mais maintenant je sens qu'avec ce groupe au Stade Rochelais, on est en train de vivre une expérience tellement forte... C'est important d'en profiter et d'embrasser ce défi européen. Ce ne sera pas une pression de jouer ce match, juste un défi. Quand on voit les quatre équipes qui restent dans cette compétition, ça donne de l'énergie, ça booste notre dimanche après-midi (rires). « Individuellement, les joueurs du Leinster ne sont pas forcément hyperpuissants, mais ils sont très efficaces techniquement » Pour aller en finale, vous avez besoin de vous confronter aux meilleurs...
Pour être le meilleur, tu as besoin de battre le meilleur. Dans toute l'histoire de la Champions Cup, il y a eu plusieurs matches énormes du Leinster en demi-finales. Je me souviens de Clermont-Leinster en 2012, à Bordeaux (15-19), avec Wesley (Fofana) qui n'avait pas réussi à aplatir le ballon dans l'en-but dans les dernières minutes. Je pense aussi au Clermont-Leinster de 2017 (27-22), où les Irlandais marquent un essai mais il y avait eu un déblayage illicite dans les rucks. Ce sont des matches très serrés comme ça. En passant un tel test, tu sais si tu as droit ou non de mériter de jouer une finale. Quelle impression vous a laissé le Leinster lors de son quart de finale, gagné sur la pelouse du champion d'Europe en titre, Exeter (22-34) samedi ?
C'était impressionnant. En Europe, tout le monde a du respect pour Exeter, leur style de rugby montre leur force collective. Donc, pour le Leinster, aller gagner là-bas, ça montre qu'ils ont fait une grande performance. Individuellement, ils ne sont pas forcément hyperpuissants, mais ils sont très efficaces techniquement, avec leur vitesse de déplacement, leur circulation défensive. C'est une conséquence de leur philosophie, ils jouent vraiment ensemble. » lire aussi Patat : « Il va falloir être chirurgical pour titiller ces mecs du Leinster »