Rugby - Santé - World Rugby : la deuxième édition du symposium sur la santé des joueurs se tiendra à Paris

L'Equipe.fr
L’Equipe

La Fédération internationale va réunir la semaine prochaine à Paris (3, 4 et 5 mars) tous les acteurs du rugby pour évaluer les expérimentations en cours, dans différents championnats, visant à mieux prévenir les blessures. Organisé pour la première fois l'an dernier à Marcoussis, à l'initiative de la Fédération française, le symposium World Rugby sur la santé des joueurs faisait suite aux décès de trois jeunes joueurs français, victimes de chocs violents en 2018, et avait débouché sur une proposition de six nouvelles règles pour mieux protéger la santé des joueurs. Parmi elles, le HTW (high tackle warning), avertissement pour plaquage haut, et l'abaissement du plaquage à hauteur de la taille (ainsi que l'interdiction de plaquer simultanément à deux), sont testés depuis le début de la saison en France. La première règle est appliquée dans le championnat professionnel, la seconde dans le rugby amateur. Pendant trois jours, les organisateurs de championnats, dirigeants de fédérations, médecins, arbitres, joueurs et entraîneurs, viendront faire le point sur l'efficacité ou non de ces six nouvelles règles, bilans statistiques à l'appui, afin de permettre à World Rugby de déterminer s'il faut prolonger et élargir les expérimentations. De plus, un atelier sur les rucks sera organisé afin de savoir quelles mesures mettre en place pour que ce secteur de jeu, générateur de « seulement » 9 % des blessures du rugby mais les plus graves, devienne beaucoup plus sûr. « En 2019, le premier symposium sur la sécurité et la santé des joueurs, ainsi que sur les règles, explique Bill Beaumont, le président de World Rugby, a certainement été l'accélérateur d'une année importante en termes de prévention des blessures, aboutissant à une réduction de 28 % du nombre de commotions cérébrales lors de la Coupe du Monde par rapport à la moyenne sur 22 compétitions professionnelles en 2018. Le symposium 2020 réunira à nouveau toutes les parties prenantes du rugby pour examiner les progrès et les stratégies, fondées sur des preuves, afin de réduire davantage le risque de blessures. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi