Rugby - Saracens - Angleterre : quel avenir pour les joueurs des Saracens ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

La descente des Saracens en Deuxième Division la saison prochaine soulève plusieurs questions sur la situation des joueurs, en particulier des internationaux anglais. Depuis l'annonce officielle de la rétrogradation des Saracens en Championship, la Deuxième Division du Championnat anglais, la saison prochaine, les rumeurs les plus folles circulent. Un hebdomadaire anglais a même envoyé à Lyon les trois joueurs les plus côtés de l'équipe trois fois championne d'Europe (2016, 2017, 2019) : Owen Farrell, Maro Itoje et Billy Vunipola, trois internationaux récemment finalistes de la Coupe du monde au Japon. Rétrogradation des Saracens : un dépassement de 2 millions de livres sur trois ans Pierre Mignoni, le manager du LOU, a immédiatement démenti ce transfert surréaliste (estimé à plus de deux millions d'euros) mais depuis le week-end dernier, plusieurs dossiers de joueurs des Saracens circulent dans les clubs français même si les présidents ont rapidement réalisé que les stars étaient inaccessibles, pour plusieurs raisons.
Leur salaire d'abord, très difficile à intégrer dans une masse salariale souvent au maximum ou pas loin (sans compter que ces joueurs ne rentreraient pas dans le quota de JIFF -les joueurs issus des filières de formation). De plus, les internationaux anglais devraient être libérés deux semaines avant les échéances internationales, la tournée d'automne et le Tournoi des Six nations, ce qui équivaut à quasiment trois mois d'absence quand on sait que les Anglais disputent quatre matches en novembre. Et la prochaine tournée des Lions en Afrique du Sud, en 2021, vient s'ajouter à cela, avec ses dates à rallonge, du 8 juillet au 7 août. La finale du TOP 14 ayant lieu le 26 juin 2021 (conséquence du nouveau calendrier international), les internationaux britanniques, réquisitionnés par le sélectionneur des Lions, Warren Gatland, au moins trois semaines avant le départ, ne pourraient pas y participer, pas plus qu'aux demi-finales. De quoi refroidir les portefeuilles les plus fournis. Les joueurs les plus susceptibles de rejoindre le Top 14 restent les étrangers, en particulier les Sud-Africains, les Argentins ou les joueurs du Pacifique dont les Fédérations n'ont pas les mêmes exigences que la RFU qui, jusqu'à présent, impose que ses joueurs évoluent dans le Championnat national pour pouvoir être sélectionnés. Malgré la situation inédite des joueurs des Saracens, la Fédération anglaise ne s'est pas encore officiellement prononcée sur le cas de ses internationaux alors que neuf des joueurs du club londonien faisaient partie du quinze de la Rose qui a disputé la finale de la Coupe du monde, en novembre, au Japon (et que sept ont encore été appelés pour le prochain Tournoi). En coulisses, cependant, des discussions ont lieu. Eddie Jones, le sélectionneur anglais, et Warren Gatland, celui des Lions, ont assuré le staff des Saracens qu'une saison en Deuxième Division ne compromettrait pas les chances des internationaux anglais. Et Mark McCall, le manager de l'équipe, a laissé entendre mercredi, après les avoir rencontrés lundi et mardi lors d'entretiens individuels, que ses meilleurs éléments semblaient décidés à rester. « Les internationaux ont une vision assez précise de ce qu'ils veulent faire et on a de la chance parce qu'elle correspond à ce qu'on souhaite. » Alors que les années où les joueurs doivent participer à la Tournée des Lions sont souvent montrées du doigt car elles sont épuisantes, cette année quasi-sabbatique pourrait même faire figure de bénédiction et permettrait à des organismes ultra-sollicités ces dernières saisons de se régénérer. Les stars de l'équipe seraient alors soumises à des programmes particuliers, concoctés en accord avec le staff d'Eddie Jones, et ne disputeraient pas tous les matches de Deuxième Division. En Angleterre, en tout cas, les chaînes de télévision ont commencé à négocier pour obtenir les droits du Championship qui, grâce à la présence de Maro itoje, Owen Farrell, Billy Vunipola ou Jamie George bénéficierait d'un coup de projecteur inespéré. L'impressionnante liste des internationaux anglais des Saracens Dix-sept joueurs de l'équipe actuelle des Saracens portent ou ont porté les couleurs de l'Angleterre. Sept (en gras) préparent actuellement le Tournoi des Six Nations.Owen Farrell (79 sélections), capitaine du quinze de la Rose, Mako Vunipola (58), Billy Vunipola (51), Jamie George (45), George Kruis (41), Elliot Daly (39), Maro Itoje (34), Ben Earl (0 mais prépare actuellement le Tournoi), Richard Wigglesworth (33), Brad Barritt (26), Alex Goode (21), Alex Lozowski (5), Ben Spencer (4), Nick Isiewke (3), Jack Singleton (3), Calum Clark (1), Joe Gray (1)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi