Rugby - CE - ST - Antoine Dupont capitaine de Toulouse contre La Rochelle pour la finale de Coupe d'Europe, « un choix naturel » pour Ugo Mola

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le demi de mêlée du Stade Toulousain portera le brassard lors de la finale de la Coupe d'Europe face à La Rochelle à Twickenham samedi (17 h 45). Le demi de mêlée international Antoine Dupont, 24 ans et 32 sélections avec les Bleus, a été désigné capitaine pour la finale de Twickenham samedi à 17 h 45 (heure française) en remplacement du talonneur Julien Marchand, suspendu pour un plaquage jugé dangereux en demi-finale de Coupe d'Europe face à l'UBB. Les Toulousains disputeront samedi leur septième finale européenne, leur première depuis 2010, à la recherche d'un cinquième sacre continental record. lire aussi Toulouse avec Mallia au centre et Mauvaka talonneur pour affronter contre La Rochelle L'entraîneur du Stade toulousain, Ugo Mola a loué les « qualités » et le « rayonnement » d'Antoine Dupont, désigné capitaine de Toulouse samedi face à La Rochelle. « C'est un choix naturel. On a eu une conversation et il le dit : il est là pour ça. Son évolution, au-delà des qualités d'un joueur rugby, ce sont ses qualités humaines et son rayonnement auprès de la jeune génération qui font qu'il a cette capacité à être capitaine du Stade toulousain en finale de Coupe d'Europe », a confié le technicien haut-garonnais Ugo Mola, entraîneur du Stade toulousain « C'est un jeune capitaine mais je crois qu'il sera bien accompagné par des joueurs comme Jerome Kaino et d'autres... » « Ce n'est pas aisé. C'est un jeune capitaine mais je crois qu'il sera bien accompagné par des joueurs comme Jerome Kaino et d'autres... Au-delà de la symbolique que ça peut représenter, pour vous, de l'extérieur, c'est juste logique, normal et dans le cours des choses », a ajouté Mola. lire aussi Crunch, le podcast rugby de L'Équipe : La Rochelle-Toulouse, une finale de Coupe d'Europe colossale La tâche ne semble pas tracasser Dupont et ses coéquipiers. « J'aimerais vraiment vous dire qu'il y a de la pression car l'événement se joue dans un stade mythique, donc il y a une pression particulière mais, en fait, non... À l'évidence, ça ne les atteint pas forcément. [...]. Il y a toujours cette insouciance et cette envie de passer du bon temps ensemble. Pourvu que ça dure ! », a rigolé Mola. lire aussi Toulouse rêve de devenir le premier club à remporter cinq Coupes d'Europe