Rugby - CE - ST - Des internationaux toulousains mi-satisfaits mi-frustrés par le Tournoi

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Présents ce mercredi en conférence de presse pour évoquer le Munster-Toulouse de samedi, en huitièmes de finale de Coupe d'Europe, Antoine Dupont, Romain Ntamack et Julien Marchand sont revenus sur les résultats des Bleus lors du récent Tournoi des Six Nations. Sa parole n'a pas beaucoup été entendue durant le dernier Tournoi des Six Nations. Alors, forcément, Antoine Dupont n'a pas échappé à une question concernant les performances des Bleus durant la compétition, ce mercredi matin, en conférence de presse. « Si on regarde le bilan comptable, c'est positif puisqu'on finit encore deuxièmes, a-t-il confié. Mais ce dernier match contre l'Écosse, avec cette défaite sur le fil (23-27), nous laisse un goût amer. C'est regrettable de finir ainsi parce qu'on avait très bien commencé. C'est un Tournoi où il y a eu des surprises, avec des Gallois qu'on n'avait pas vus venir, des Anglais qui se sont réveillés contre nous... On continue d'apprendre. » Antoine Dupont « Il a toujours des regrets quand il y a des défaites Le demi de mêlée toulousain considère que son rendement durant l'épreuve a épousé celui de son équipe. « Je n'ai pas l'impression d'avoir fait des mauvaises prestations, mais pas l'impression non plus d'avoir donné le maximum de mon potentiel. Il y a toujours des regrets quand il y a des défaites. » Dupont fait quand même partie, comme la saison dernière, des joueurs nominés au titre de meilleur joueur du Tournoi. A-t-il enfin le sentiment que la pandémie de Covid-19 à l'intérieur du groupe courant février, dont il fut lui-même victime, a brisé la dynamique de l'équipe ? « Ça, on ne le saura jamais. » Des enseignements à tirer pour Ntamack De son côté, l'ouvreur Romain Ntamack, qui a participé aux deux derniers matches contre Galles (32-30) et l'Écosse, considère que les Bleus auront des enseignements à tirer de ce Tournoi. « On a vu qu'on était plus attendus que la saison dernière, que les matches étaient plus serrés, qu'ils se sont presque tous joués à la dernière minute. On en a gagnés et perdus sur le fil, ça prouve que la marge est très réduite. » « On est contents de la performance du groupe, même si on aurait préféré que la fin se passe autrement, a poursuivi le talonneur Julien Marchand. Tout le monde voulait que l'on aille loin, nous les premiers, mais on est encore jeunes, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. » lire aussi Tableau des huitièmes de finale Les internationaux toulousains disent avoir très vite basculé sur la Coupe d'Europe. Rentrés de Marcoussis samedi après-midi, ils se sont aussitôt rendus au stade Ernest-Wallon pour voir leurs partenaires jouer et perdre contre Montpellier en Top 14 (16-29) avant d'observer une journée de repos dimanche. La fatigue est là pour la plupart, sûrement, mais elle semble largement contrebalancée par le plaisir de retrouver leur club pour une échéance aussi séduisante que la Coupe d'Europe. « On s'est régalés pendant deux mois avec les Bleus, mais retrouver ses habitudes et ses partenaires ici est aussi un réel plaisir aussi, assure Marchand. C'est presque de l'excitation ! »